Scandale de l'amiante : les victimes doivent de nouveau attendre

Le journaliste Dominique Verdoyant est en plateau pour expliquer pourquoi le procès de l'amiante est une nouvelle fois mis à l'arrêt.

FRANCE 2

Compte-tenu de l'actualité du jour et l'annulation de plusieurs mises en examen, cela signifie-t-il qu'il n'y aura pas de procès ? "Aujourd'hui c'est non, mais demain ce sera peut-être oui. C'est toute la difficulté de ce dossier. Ceux de Jussieu et de Normed vont reprendre le chemin de la Cour de cassation. Ce n'est pas la première fois puisqu'il y a déjà eu un aller-retour en 2014. Autrement dit, les plaignants n'auront pas une réponse avant 2018 au mieux", explique le journaliste Dominique Verdoyant.

Les victimes décèdent avant le procès

On a l'impression que sur ces dossiers de santé, la justice a beaucoup de mal à aller jusqu'au bout... "Les victimes se sont en effet battues pour que les juges se consacrent exclusivement à ces dossiers de santé publique. Ensuite, les magistrats et les enquêteurs se plaignent eux-mêmes de ne pas avoir les moyens d'investigation nécessaires. Le temps qui passe est également le plus mauvais allié puisque les victimes décèdent, mais les principaux accusés aussi", conclut Dominique Verdoyant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants réclament un procès dans le scandale de l\'amiante, le 7 octobre 2016 à Paris.
Des manifestants réclament un procès dans le scandale de l'amiante, le 7 octobre 2016 à Paris. (JULIEN MATTIA / NURPHOTO)