Cet article date de plus de quatre ans.

Amiante : "Cela fait 20 ans que les dossiers sont à l'instruction sans que rien ne bouge"

Les victimes et familles de victimes de l’amiante demandent un vrai procès au pénal pour condamner les responsables. Pierre Pluta, président de l’Association régionale des victimes de l’amiante (Ardeva) s'en explique. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Palais de Justice de Dunkerque, le 9 septembre 2016. 5photo d'illustration) (MAXPPP)

Les victimes et familles de victimes de l’amiante se sont donnés rendez-vous pour la 23e marche silencieuse, mardi 4 avril, à Dunkerque, dans le Nord. Ces 17 dernières années, plus de 40 000 personnes sont mortes de cancers liés à une contamination par l'amiante. Les malades, les proches des victimes, touchent des indemnisations via un Fonds créé pour eux. Mais près de 20 ans après le dépôt des premières plaintes, elles demandent un vrai procès au pénal pour condamner les responsables.

"Cela fait 20 ans que les dossiers sont à l'instruction sans que rien ne bouge", a expliqué, mardi sur franceinfo, Pierre Pluta, ancien ouvrier ajusteur des chantiers navals Normed de Dunkerque et président de l’Association régionale des victimes de l’amiante (Ardeva) Nord-Pas-de-Calais.

franceinfo : Où en êtes-vous aujourd'hui ?

Pierre Pluta : La justice est au point mort. Nous attendons la prochaine audience à la cour d'appel de Paris depuis deux ans, et c'est de ce fait que nous avons décidé de réagir. Nous avons demandé de l'aide à un cabinet spécialisé de pénaliste, et nous relançons les actions autour du palais de justice de Dunkerque. La justice freine pour que ce procès arrive.

Pourquoi parlez-vous d'un permis de tuer ?

On voit bien aujourd'hui que le scénario de l'amiante se reproduit pour bon nombre d'autres cancérogènes. Cela veut dire que tant que tous ceux qui ont fait en sorte que cette amiante n'ait pas été interdite, tous les empoisonneurs actuels et futures peuvent continuer à empoisonner impunément.

Qui est responsable ?

Il y a plusieurs niveaux dans les responsabilités. Il y a bien entendu l'Etat, mais il y a aussi tous ceux qui ont siégé au comité permanent amiante de 1982 à 1995 et qui ont œuvré contre l'interdiction de l'amiante. Ils sont responsables de milliers de morts. Nous ne pouvons pas admettre que les responsables restent impunis.

Pierre Pluta : "La justice freine pour que ce procès arrive."
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Scandale de l'amiante

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.