Rythmes scolaires : coup d'éclat des communes réfractaires

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 03/09/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

L'heure de vérité pour les opposants à la réforme des rythmes scolaires. Les communes réfractaires sont passées à l'action aujourd'hui. Elles ont fermé les écoles, parfois avec des cadenas.

Impossible d'aller à l'école ce matin à Savigny-sur-Orge, les portes sont cadenacées. C'est une décision du maire contestée par les parents.

Les heures que les enfants vont avoir en moins par semaine, ils les rattrapent quand.

Je ne suis pas contre la réforme, je demande du temps pour l'appliquer.

Je ne comprends pas pourquoi mes enfants n'auraient pas l'intégralité de leurs heures de cours.

Les enfants n'hésitent pas interpeller le maire.

Pourquoi ça n'a pas ouvert.

Parce que je n'ai pas assez d'animateurs.

A Saint-Médard-en-Forez, accès bloqué également. Madame le maire a fait retirer les poignées de porte. Choquant pour les parents.

En tant que maire, elle peut faire des recours administratifs mais empêcher les instits de travailler, c'est hallucinant.

C'est une situation désagréable pour tout le monde. Mais ça sera comme ça jusqu'à un jugement du tribunal.

A Fos-sur-Mer, l'école est ouverte mais ce sont les parents qui tentent de bloquer l'accès.

Je veux déposer mes enfants, je suis en retard. C'est vous qui allez me payer ma journée.

Les opposants à la réforme sont soutenus par le maire socialiste. Comme tous les élus qui n'ouvrent pas leurs écoles, il risque des poursuites judiciaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==