Vous en parlerez aujourd'hui, France info

Vous en parlerez aujourd'hui. Riolo et Rothen dénigrent la femme qui accuse Neymar de viol et se font siffler hors jeu

Tous les jours, franceinfo repère une info à partager, à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, la colère de Marlène Schiappa après les propos de deux chroniques de RMC Sport sur l'affaire Neymar.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Capture d\'écran d\'un extrait de l\'émission \"L\'After RMC\" diffusé sur Twitter, montrant le chroniqueur Daniel Riolo (à gauche) et l\'ancien footballeur Jérôme Rothen (à droite). 
Capture d'écran d'un extrait de l'émission "L'After RMC" diffusé sur Twitter, montrant le chroniqueur Daniel Riolo (à gauche) et l'ancien footballeur Jérôme Rothen (à droite).  (TWITTER / RMC)

Les propos de Daniel Riolo et Jérôme Rothen ne sont pas passés inaperçus. Critiquant le physique de la femme qui accuse Neymar de viol, les deux chroniqueurs de RMC Sport se sont attirés les foudres de Marlène Schiappa. En cause, un échange lors de l’émission "L'After foot", sur RMC Sport. Jeudi 6 juin, le journaliste Daniel Riolo et l’ancien joueur Jérôme Rothen parlent foot et d’un coup, Daniel Riolo décide de donner son avis sur l’affaire Neymar. La star du PSG est accusée de viol par une jeune femme brésilienne et Riolo et Rothen se demandent comment Neymar peut subir une telle accusation au vu du physique de la plaignante qui ne serait pas "un avion de chasse intersidéral".

Rothen enchaîne ensuite sur des comparaisons, assez subtiles, entre le physique de la Brésilienne et le fait d’être qualifié en Ligue des champions ou en Coupe de la Ligue. Des propos condamnés en bloc, l’animateur Nicolas Vilas lui-même les dénonce à l’antenne. Quand on entend ce genre de choses alors que l’on revient de vacances, on a comme une envie de prendre une RTT pour s’en remettre. Des internautes se disent choqués par la minimisation de la gravité de l’affaire et Marlène Schiappa intervient avec ce message : "Au-delà de leur bêtise crasse, de leur méchanceté notoire et de leur méconnaissance de la culture du viol, ils offensent les femmes, et par ailleurs nuisent à l’image du foot", a-t-elle dénoncé sur Twitter.


La secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes a décidé de saisir le CSA avant d’intervenir dans l’émission de RMC Sport durant laquelle Riolo s’est excusé et Rothen faisant de même sur Twitter.  

Ce type de propos n'est pas nouveau et sont presque un réflexe quand une affaire d'agression sexuelle concerne une personnalité. On se souvient de propos tenus par certains sur l’affaire Ronaldo, accusé de viol. Le fameux : "Vous croyez vraiment qu’avec son physique Ronaldo s’intéresse à ce genre de femme ?" Même chose au moment de l’affaire DSK, combien de fois a-t-on parlé du physique de Nafissatou Diallo, la femme de ménage ?

Tout ça sonne d’une manière terrible, froide et quelque part effrayante. C’est comme si après un accident de voiture, on s’intéressait davantage à la marque de la voiture qu'au comportement du conducteur. Comme si le fait de conduire une Rolls minimisait l’acte. On qualifie souvent ce genre de discussions de propos de piliers de bistrot, la vraie question à se poser, c’est : pourquoi, à  force de se faire injurier de la sorte, les vrais piliers de bistrots ne portent pas plainte.

Capture d\'écran d\'un extrait de l\'émission \"L\'After RMC\" diffusé sur Twitter, montrant le chroniqueur Daniel Riolo (à gauche) et l\'ancien footballeur Jérôme Rothen (à droite). 
Capture d'écran d'un extrait de l'émission "L'After RMC" diffusé sur Twitter, montrant le chroniqueur Daniel Riolo (à gauche) et l'ancien footballeur Jérôme Rothen (à droite).  (TWITTER / RMC)