Affaire DSK : le juge confirme l'abandon des poursuites pénales

Le juge du tribunal de Manhattan a décidé mardi de lever toutes les charges retenues contre Dominique Strauss-Kahn, soupçonné notamment de tentative de viol. _ DSK devrait récupérer son passeport dans les heures qui viennent. - Un séisme vient troubler une conférence de presse de Cyrus Vance.

(Radio France © France Info)

Actualisé à 19h40, avec le rejet de l'appel des avocats de Nafissatou Diallo

L'audience aura duré à peine un quart d'heure. Au premier rang, Dominique Strauss-Kahn accompagné de son épouse Anne Sinclair, affichait un visage tendu. Le juge Michael Obus a très vite pris la parole pour annoncer l'abandon des poursuites contre l'ex directeur du FMI pour crimes sexuels. Une décision motivée par la demande du procureur qui a relevé des mensonges dans les accusations de la femme de chambre du Sofitel de New York.

A l'issue de cette audience l'ancien patron du FMI a remercié tous ceux qui l'avaient soutenu dans ce "cauchemar" et s'est dit "impatient de rentrer à la maison". Cela ne devrait plus tarder : le juge Obus a rejeté ce soir l'appel qu'avait déposé l'avocat de Nafissatou Diallo après le rejet de sa demande de procureur spécial.
_ Donc DSK aurait dû récupérer son passeport.Ce devait être le cas mardi soir Mais un séisme a contraint les bureaux du procureur à fermer ses portes. Cyrus Vance qui a du interrompre sa conférence de presse.

DSK AUDIENCE AMBIANCE Q+R SINTES 18H16
--'--
--'--
FIN AUDIENCE DECLARATION BRAFFMAN FRANCE 2
--'--
--'--

"Ces derniers mois ont été un cauchemar pour moi et ma famille. Je remercie tous les amis en France et aux Etats-Unis qui ont cru en mon innocence", a-t-il déclaré dans un communiqué, en remerciant également le juge qui a classé l'affaire.

Ce rendez-vous reporté à plusieurs reprises était très attendu. Véritable épilogue d'un feuilleton entamé au début de l'été dont les multiples rebondissements ont tenu en haleine les médias des deux côtés de l'Atlantique. Paradoxalement, son issue était presque connue à l'avance : hier le procureur signifiait à la plaignante l'abandon des chefs d'accusations contre DSK.

Caroline Caldier, avec agences

(Radio France © France Info)