Cet article date de plus de huit ans.

Chez Georges Clemenceau : l'océan pour horizon

écouter (5min)
A Paris, le musée Guimet consacre une grande exposition à Georges Clemenceau et à sa passion pour l'art asiatique. Une partie des pièces présentées provient de sa maison de Saint Vincent Sur Jard en Vendée, classée monument historique depuis 1970.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

La maison de Georges Clemenceau à Saint Vincent sur Jard est une simple longère, un ancien rendez-vous
de chasse bâti sur la dune, juste derrière la plage, dans un site naturel
magnifique. Clemenceau y a séjourné pendant les dix dernières années de sa vie,
de 1919 à 1929. Il
va agrandir cette maison, lui ajoutant un kiosque couvert et un salon
d'été où il recevait ses visiteurs. Mais c'est sa chambre dans laquelle il passait le
plus de temps. C'est là qu'il écrivait sur un petit bureau installé devant la fenêtre, face à l'Océan.

Dans le salon d'été, dans sa chambre et dans les chambres d'amis où séjourna notamment l'ami Claude Monet, Georges Clemenceau, passionné d'art asiatique, dispose des estampes japonaises, des céramiques, des sculptures issues de sa collection. Avec Claude Monet, qui a séjourné en octobre 1921 à Saint Vincent Sur Jard, Clemenceau passe des heures à contempler l'océan. Les deux hommes parlent également du jardin que l'ancien président du conseil tente de créer autour de sa maison. 

La maison
de Saint Vincent sur Jard est évoquée dans l'exposition "Clemenceau, Le
tigre et l'Asie ", qui vient de débuter au musée Guimet. On y découvre un Clemenceau méconnu : amateur d'art
éclairé, grand connaisseur du monde asiatique et passionné par le bouddhisme. En 1920, après son retrait de la vie politique, à presque 80 ans, il fit d'ailleurs un long voyage de huit mois en Asie. Cette exposition, est
aussi l'occasion d'admirer une partie de l'incroyable collection
d'art asiatique de Clemenceau, aujourd'hui dispersée. On y trouvait notamment un
nombre impressionnant de kôgô, ces petites boites à encens utilisées pendant la cérémonie du thé. Clemenceau en possédait plus de 3000, 500 ont été réunies à l'occasion de cette exposition. La relation entre Clemenceau
et Monet est également au coeur d'une des salles, avec la présentation de cinq tableaux du peintre impressionniste.

Clemenceau le tigre et l'Asie ",
jusqu'au 16 juin à Paris au musée Guimet, du 5 juillet au 6 octobre 2014 au musée départemental des arts asiatiques à Nice et du 25 octobre au 25 janvier 2015 à l'Historial de la Vendée, aux Lucs Sur Boulogne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.