Chine : le plénum du Parti communiste consacre dans l'Histoire le leadership de Xi Jinping

écouter (3min)

Cette "résolution historique" rarissime du plenum du Parti communiste chinois fait de Xi Kinping l'égal de Mao.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un portrait du président Xi Jinping au musée du Parti communiste chinois à Pékin, le 11 novembre 2021. (NOEL CELIS / AFP)

Direction Pékin où s’est achevé jeudi 11 novembre le plenum du Parti communiste chinois. Cette réunion des cadres du parti a solidifié un peu plus encore la toute-puissance du président Xi Jinping, désormais assimilé à une figure historique. Les formules utilisées pourraient prêter à sourire si elles n’étaient la traduction d’un autoritarisme désormais absolu. Voici quelques extraits de la résolution du plenum des 400 cadres du parti, dans les résolutions rendues publiques : "La pensée de Xi Jinping est la quintessence de la culture et de l’âme chinoise" ; "La présence du président au cœur du pouvoir est d’une importance décisive pour promouvoir le processus historique du grand renouveau de la nation chinoise"; "Depuis l’arrivée au pouvoir de Xi, le socialisme à la chinoise est entré dans une nouvelle ère".

La grandiloquence est de rigueur. Et le site internet de l’agence officielle Chine Nouvelle s’ouvre jeudi sur des photos à la gloire du leader, auréolé par la lumière du soleil. Tout ce discours parachève l’évolution de ces derniers mois qui a vu l’inscription de la pensée de Xi Jinping dans les manuels scolaires, la création d’une application pour smartphone consacrée exclusivement aux réflexions du président, et la multiplication des affiches avec le portrait de Xi partout dans le pays.

Tout ce discours sur l’Histoire peut paraître grotesque tellement il est grandiloquent.
Mais c'est en fait important. C’est une façon de solidifier le pouvoir. D’ailleurs, ce n’est que la troisième fois en 80 ans que le plenum du PC chinois adopte une résolution de cette nature, dite "résolution historique". La première fois c’était sous Mao en 1945, la deuxième sous Deng Xiao Ping en 1981. Bref c’est une fois tous les 40 ans.

Un pas vers le pouvoir à vie

Par cette résolution, Xi Jinping se voit en quelque sorte élevé au même rang que Mao, et consacré comme incarnation de l’Histoire millénaire de la Chine, dépositaire de son passé, et donc de son futur. Et cela s’accompagne bien sûr du culte de la personnalité, comme à l’époque de Mao. Par exemple, l’agence Chine Nouvelle, toujours, décrit le président Xi comme "un homme déterminé et actif, un homme de réflexion et de sentiments, qui travaille sans répit, qui hérite de l’histoire mais possède une vision de l’avenir".

La suite, c’est potentiellement le pouvoir à vie. Xi Jinping a 68 ans, et, rappelons-le, il a fait modifier la Constitution pour aller au-delà de deux mandats. Son renouvellement ne fait donc quasiment aucun doute lors du prochain Congrès du parti, prévu dans un an. Il en profitera même probablement pour resserrer son emprise avec le départ probable du Premier ministre Li Keqiang. Cela ne veut pas dire que la ligne autoritaire de Xi fasse l’unanimité. Il y a des critiques et des opposants. Mais ils se taisent. Le pouvoir du président est devenu total. Il contrôle le parti, l’armée, les services de sécurité. Contestation interdite. Silence dans les rangs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.