Transportez-moi, France info

L'étoile du Berger : un GPS hors pair

La galette des rois, dans la tradition chrétienne, évoque les Rois mages se rendant à Bethléem, guidés par l'étoile du Berger. Une occasion, pour Gérard Feldzer, d'évoquer dans "Transportez-moi" la navigation astronomique d'hier et d'aujourd'hui.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Bethléem, an 1. Ni
boussole, ni GPS pour se situer et pourtant, Balthazar, Melchior et Gaspard
sont au rendez-vous : dans l'imaginaire chrétien, c'est la fameuse étoile
du berger qui aurait permis aux trois mages d'arriver à temps pour la naissance
de Jésus, leur indiquant la position exacte de la crèche où Marie venait
d'accoucher.

L'astre n'aurait alors rien à envier à TomTom . Sa précision
intrigue d'ailleurs toujours les scientifiques : "Pour l'étoile des
Mages, on a imaginé trois hypothèses : selon une première théorie, elle
était en réalité une étoile nova, c'est à dire une étoile nouvelle qui serait
apparue d'un seul coup au-dessus de la crèche ; une autre hypothèse veut
que ce soit une comète mais nous n'avons aucune indication venant confirmer ces
deux options. Nous avons donc refait des calculs et l'on s'est aperçu qu'il y avait
eu une conjonction entre Jupiter et Vénus en 2 avant JC, c'est à dire que les
deux planètes se seraient alignées à la verticale, indiquant une direction
",
explique Denis Savoie, astronome.

Avant de vouloir les atteindre, l'homme s'est
longtemps laissé guider par les étoiles. Au cœur du désert, elles sont autant
d'indices essentiels permettant de se repérer. Mohammed Ixa, touareg au Niger,
utilise aujourd'hui le GPS mais il n'oublie pas que les étoiles, elles, ne
tombent jamais en panne : "Tout au long de la journée, on peut
s'orienter grâce au soleil, et la nuit, on se déplace avec les étoiles. L'étoile
du Nord est la plus importante selon moi car c'est la seule qui ne bouge pas du
tout, du lever au coucher du soleil.
"

Depuis la Terre, la
mer, et même dans l'espace, les étoiles demeurent, à l'heure actuelle, des
outils de navigation fiables, qui, dans certaines situations, sont même les
seuls à disposition de l'homme pour se diriger : " Quand on partira
vers Mars, un vaisseau spatial ne verra rien d'autre que le Soleil et les
étoiles. Les étoiles sont donc indispensables quand on n'a pas d'autres
références.
"  explique
Jean-François Clervoy , astronaute.

Les astres sont tellement importants que
l'homme en crée des artificiels, les satellites, qui, placés sur orbites,
permettent de se positionner sur Terre avec une précision de quelques centimètres.
Mais jusqu'à quel point doit-on se fier à ces nouvelles technologies ? Il
semblerait parfois qu'elles brouillent nos pistes, jusque dans notre cerveau...

En effet, une région de notre
cerveau appelée hippocampe, joue un rôle central dans la mémoire et la
navigation spatiale. C'est elle qui nous permet de mémoriser des itinéraires,
mais à condition de s'en servir ! En suivant aveuglément le GPS, non
seulement l'être humain atrophie son sens de l'orientation, mais cet outil provoque
également de nombreux accidents, en menant l'automobiliste sur une route à contre
sens, au fond d'un lac, voire même dans une église...

Pas sûr alors que les
Rois mage seraient arrivés à temps, guidés par un GPS plutôt que par leur
instinct...

 

(©)