Cet article date de plus de dix ans.

Qu'attendre du tête à tête Hollande - Merkel ?

écouter
Le nouveau Président de la République François Hollande s'envole ce soir pour Berlin où il rencontrera la Chancelière allemande Angela Merkel. Rendez-vous précédé, hier soir, d'une réunion des ministres des Finances de la zone euro.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Une réunion qui n'a accouché d'aucune décision majeure si ce n'est la réaffirmation par les 17 pays membres de l'Eurogroupe de leur ''intention inébranlable'' de garder la Grèce dans la zone euro ! Voilà pour la déclaration officielle... côté officieux, même si les 17 affirment ne pas en avoir ouvertement parlé, le sujet de la sortie de plus en plus probable d'Athènes était très présent dans les esprits. Différents types de scénarii sont à l'étude dans les officines étatiques et les cabinets d'économistes... on risque bien dans reparler dans très peu de temps. Et puis un autre sujet a dominé les discussions en coulisses hier à Bruxelles : le fameux "pacte de croissance".

Un signal de "coulisse", dites-vous, lancé à quelques heures de la rencontre Hollande / Merkel ?

Surtout une question : comment financer la relance de l'économie européenne ? Angela Merkel a déjà eu l'occasion de s'en expliquer à plusieurs reprises... discours immédiatement relayé par le ministre allemand des Finances Wolfgang Schaüble : croissance et assainissement budgétaire ne sont pas incompatibles... le tout étant de trouver le bon équilibre. De là à dire que nous allons assister ce soir à un clash entre François Hollande et Angela Merkel : NON, car c'est dans l'intérêt de personne. Angela Merkel d'abord : avec la déculottée de son parti aux élections législatives de dimanche en Rhénanie du Nord Westphalie, la chancelière ne se trouve plus en position de force. François Hollande ensuite... avec ce tête à tête berlinois, il joue son image d'entrée de mandat, forgera immédiatement sa stature internationale. Si le Président l'emporte sur le plan européen, le PS  bénéficiera d'un vote d'estime aux élections législatives du moi de juin. Cela, François Hollande le sait, et c'est l'objectif visé.

On peut donc s'attendre à une entente parfaite  ce soir à Berlin ?

Ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué... chacun poussera ses pions, c'est évident. Mais si certains s'attendent à ce que François Hollande se hérisse face à Angela Merkel là où Nicolas Sarkozy était accusé de se mettre à genou... le pari est perdu d'avance. Les moindres déclarations ce soir à Berlin seront épiées par les marchés financiers. N'oublions pas que la France doit emprunter demain quelque 10 milliards d'euros sur 10 ans... l'objectif est de garder les taux d'intérêts les plus bas possible. Cela aussi, François Hollande le sait très bien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.