Tout et son contraire, France info

Oldelaf : "J'aime me lancer des défis régulièrement"

Oldelaf, chanteur, auteur, compositeur, est connu pour son style mi chanson française classique, mi humoristique. Il s'est fait connaître avec La Tristitude. Il revient avec un nouvel album Dimanche et une grande tournée dans toute la France.

(©)

Oldelaf a dit un jour qu'il préférait faire dix fois une scène de cent places plutôt qu'une scène de 1.000 places. Pourtant, il va faire le Zénith. "Ce sont deux expériences différentes. C'est vrai que je préfère les ambiances intimistes, mais parfois c'est l'occasion de faire un spectacle un peu plus fantastique. J'aime aussi me lancer des défis régulièrement et après l'Olympia on avait envie d'un défi un peu plus haut. "

Pour lui les blagues de Michel Leeb ne servent plus à rien, tout comme le minitel et les téléphones marron. "On a laissé Michel Leeb faire des choses dans les années 80 qui seraient impensables aujourd'hui, surtout après les débats autour de Dieudonné. Il y a un goût douteux sur certains sketches même si je pense qu'il a un bon fond. "

Dans ses chansons, il parle de nombreux artistes et pas forcément en bien. Quand il les croise ensuite, il n'a jamais été embêté. "Je n'ai jamais été confronté aux reproches d'une personne qui j'ai titillé. Je suis prêt à me justifier sur tout ce que j'ai écrit. J'aurais peut-être plus peur avec Obispo. Il est sympa mais il s'est tellement pris de trucs dans la gueule que maintenant il a l'impression qu'on lui en veut personnellement. Mais je n'écris pas les choses pour faire de la peine. "

Il a pu produire son dernier disque grâce à internet : 2.000 souscripteurs lui ont octroyé 70.000€. Sur internet, il a proposé différentes formules à ses fans : pour 14€ le CD livré chez vous, pour 1.000€ un concert privé à la maison, pour 3.000€ [promet Oldelaf] j'écris une chanson sur votre vie et pour 9.000 € il offre son piano. "C'était le deal, j'ai déjà fait un concert privé et je vais encore en faire cinq. "

(©)