Tout et son contraire, France info

Jean-Claude Mailly : "Je ne veux pas qu'on m'appelle patron car il y a un petit côté négatif !"

Jean-Claude Mailly, syndicaliste, est depuis 2004 secrétaire général de Force Ouvrière, la 3e force syndicale après la CGT et la CFDT.

(Jean-Claude Mailly, le 2 novembre 2015 © Maxppp)

Dans cet entretien, Jean-Claude Mailly revient sur le score important du Front national dans le Nord. Une région qu'il connaît bien puisqu’il est né à Béthune, dans le Pas-de-Calais. Pour le syndicaliste, cette poussée du FN est due avant tout à la situation économique et sociale de notre pays et pas forcément aux questions identitaires. Beaucoup votent Front national pour embêter le pouvoir en place, estime-t-il.

Dans son syndicat comme d’autres, d’ailleurs, il dit ne pas exclure les militants FN mais rappelle clairement qu’aucun membre de FO ne peut exprimer ses opinions politiques à la tribune d’un congrès du syndicat. D’ailleurs Jean-Claude Mailly milite dans un parti politique, il a sa carte au Parti socialiste  "Au gouvernement comme à l’Elysée on m’a laissé entendre : tu es le seul à avoir ta carte du parti et c’est pourtant toi qui nous emmerde le plus ".

Jean Claude Mailly analyse le score important du FN aux régionales
--'--
--'--
Jean Claude Mailly explique la difficulté pour un CDD de se syndiquer !
--'--
--'--
Jean Claude Mailly n'aime pas qu'on l'appelle "patron"
--'--
--'--

(Jean-Claude Mailly, le 2 novembre 2015 © Maxppp)