Tout est politique, France info

Tout est politique. Violences contre les personnes handicapées : il faut travailler contre "la loi du silence" estime la secrétaire d'État, Sophie Cluzel

Les invités de Tout est politique ont réagi, vendredi, aux actes de tortures qu'a subi, en décembre dernier, à Bolbec, en Seine-Maritime, un jeune handicapé.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, invitée de l\'émission Tout est politique, vendredi 12 janvier, sur franceinfo.
Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, invitée de l'émission Tout est politique, vendredi 12 janvier, sur franceinfo. (FRANCEINFO)

Un jeune handicapé mental de 19 ans a vécu l'horreur pendant un mois, entre fin novembre et fin décembre 2017. Il a été séquestré et torturé chez lui, à Bolbec, en Seine-Maritime, par un groupe de personnes qu'il connaissait bien avant de parvenir à s'enfuir. Jeudi 11 janvier, huit personnes ont été mises en examen pour "acte de torture et de barbarie".

L'extrait

Quel est votre réaction ? Est-ce qu'il y a des mots pour qualifier ces actes ? La réponse de Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées.

Sophie Cluzel : Barbarie. [Je suis] scandalisée, choquée en tant que citoyenne, en tant que mère d'une jeune fille handicapée, en tant que ministre. Vraiment, je n'ai qu'un mot, c'est scandaleux. J'ai eu ce jeune homme au téléphone, je lui ai parlé à lui et à sa famille. Il est très choqué psychologiquement bien sûr, mais il a envie de s'en sortir. Et, j'ai demandé vraiment aux services de l'État de l'accompagner. J'ai eu la préfète, j'ai eu la directrice de la Maison départementale des personnes handicapées, j'ai eu le département. On va l'accompagner ce jeune homme. Psychologiquement, il en a besoin. Socialement aussi, il faut l'entourer. Il a envie de reprendre une vie normale, il a vécu des choses horribles. Il a envie de témoigner aussi auprès d'autres jeunes pour dire : "Ne vous laissez pas influencer par un groupe. Quand on est vulnérable, on peut aller dans un cauchemar." (...) Bien sûr qu'il faut des sanctions. J'ai toute confiance en la justice. Le procureur s'est instantanément saisi de cette affaire et tout est en route (...).

Il y a quand même l'omerta, la loi du silence. Parce que ça peut arriver, certes, dans le monde ordinaire, mais ça arrive aussi dans les établissements spécialisés. On en est tous conscients. Il faut qu'on travaille collectivement pour lever ce couvercle, cette chape de plomb, faire parler les personnes, les accompagner dans leur parole. Ce jeune a été très bien accompagné par les forces de police (...) Là, nous avons une responsabilité de formation des membres de la police, de la justice, pour mieux accompagner cette parole. Il faut qu'on la fasse sortir, c'est très important. Et, c'est un vrai sujet de société.

Les invités

Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées.

Patrice Tripoteau, directeur général adjoint de l’Association des paralysés de France

Luc Gateau, président de l'Union nationale des Associations de parents, de personnes handicapées mentale set de leurs amis (Unapei)

Ryadh Sallem, triple champion d’Europe de basket-fauteuil et quintuple participant aux Jeux paralympiques

Danièle Obono, députée Les Insoumis de Paris

Florence Berthout, maire du 5e arrondissement de Paris et présidente du groupe Les Républicains au conseil de Paris

Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, invitée de l\'émission Tout est politique, vendredi 12 janvier, sur franceinfo.
Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, invitée de l'émission Tout est politique, vendredi 12 janvier, sur franceinfo. (FRANCEINFO)