T'as vu l'info ?, France info

T'as vu l'info ? Quand Natacha Polony monte sur scène

La journaliste Natacha Polony sera salle Gaveau à Paris pour "restaurer l'art de la conversation", en novembre prochain. Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoGuy BirenbaumRadio France

Mis à jour le
publié le

Natacha Polony, journaliste.
Natacha Polony, journaliste. (LOIC VENANCE / AFP)

Je suis en extase et rien à voir avec une soirée que j’aurais pu passer avec des "Happy Few" des médias, des privilégiés, toujours les mêmes, tous invités jeudi soir à la U Arena, à Nanterre, pour voir le concert des Rolling Stones. Je ne suis pas sûr de regretter quand je lis dans Le Parisien ces mots lancés sur scène par Mick Jagger : "C’est une nouvelle Arena… On est tous des vierges ici. J’espère que les nouvelles toilettes fonctionnent". Merci Mick. Non, ce n’est pas à cause des Stones que je plane. Je ne plane pas, je lévite. Je touchote les nuages. Je suis en suspension. Mes chers parents, je vole. Je vole parce que j’ai coché une date dans mon agenda. Le mardi 7 novembre, à 20h. J’irai au spectacle moi aussi, mais je ne serai pas invité. Je paierai ma place, 25 euros. Et j’irai salle Gaveau assister à la performance de Natacha Polony.

Être à la hauteur de l'évènement

Vous allez comprendre mon émotion et, vous aussi, comme moi, vous allez décoller quelques mètres au-dessus de vos fauteuils. Je vais vous lire l’annonce parue ce matin dans Le Figaro et dans le Figaro Magazine à côté d’un sublime portrait dessiné de Natacha Polony. Mais, pour vous aider à apprécier la hauteur de l’événement, nous allons nous mettre dans l’ambiance de la soirée : "Le choix de la vérité et de la volonté. Dans son nouvel essai sur le poids des mots et le ‘sémantiquement correct’, Natacha Polony poursuit sa réflexion de femme cultivée mais libre. Elle décrit dans le détail l’installation d’une pensée unique et d’un vocabulaire obligatoire qui interdit la nuance et les approches originales de la pensée. Elle sera salle Gaveau pour restaurer l’art de la conversation, de la contradiction féconde : ce qu’on appelle le pari de l’intelligence."

Entre ici Polony. Je serai là, nous serons tous là. Le 7 novembre et avec vous nous ferons le "pari de l’intelligence". Et après, grâce à vous Natacha Polony, je le sais déjà, ma vie, nos vies ne seront plus comme avant. Laissons, laissons entrer  Polony : 

Le dicton du jour

À la Sainte Adeline, grâce à Polony, je renonce enfin au culcul la praline.    

RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Natacha Polony, journaliste.
Natacha Polony, journaliste. (LOIC VENANCE / AFP)