T'as vu l'info ?, France info

T'as vu l'info ? C'est bien beau de disrupter, encore faut-il être coopté

Le numéro spécial "La Relève" du journal "Les Echos" vient de sortir, un journal réalisé par "ceux qui comptent". Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le supplément \"La Relève\' des Echos.
Le supplément "La Relève' des Echos. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Hypocrite ! Si je suis furieux, c’est à cause de Bruce Toussaint. Il a participé ce week-end au numéro spécial du quotidien Les Echos, sorti lundi 9 octobre, intitulé "la relève". Rien à voir avec les troubles de l’érection. La relève est le numéro annuel des Echos où il faut être pour exister. C’est "The Place to Be" dans la start-up nation. Un quotidien entièrement réalisé par ceux qui comptaient déjà et par ceux qui compteront encore. En gros, pas de surprise c’est les mêmes.

Puisque moi, je ne fais pas partie de la relève, je dois me contenter de contempler la liste de la crème de la crème, ceux qui composent l’élite du pays et les petits dessins qui les représentent en haut de chaque page. Le directeur général de Malakoff Médéric, le PDG d’Orange, la patronne de Publicis, le directeur général adjoint de Bouygues Telecom, le patron de Facebook France et Europe du Sud, le PDG de TF1, celui de M6, le patron de Sciences Po, le PDG de Radio France – ah tiens, le PDG de Radio France ! Et puis les politiques, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, Xavier Bertrand, président de la région des Hauts-de-France.

"Savoir douter pour disrupter"

Je ne peux pas citer les noms de tous les macronistes officiels ou officieux qui traînent à chaque page. Je ne peux pas citer, non plus, tous les patrons de start-up qui ont annulé leurs brunchs et leurs coaches de remise en forme, pour foncer, en limousine Uber, en col roulé en cachemire aux Echos. Au milieu de l’élite, en bas d’une page, Bruce Toussaint, non loin d’une tribune écrite par le patron du Slip français !

Evidemment, je n’ai pas tout lu. Mais il y a quand même un article qui m’a sauté au visage. Il est signé par le directeur technologie, data et marketing d’Auchan Direct : "Savoir douter pour disrupter", avec, en ouverture, cette question que nous les Français qui ne faisons pas partie de la relève, nous nous nous posons tous les matins : "Les disrupteurs se remettent-ils en question ?" Pas la peine de m’inviter l’an prochain, chers amis des élites et des Echos. Je suis et je resterai marxiste tendance Groucho. Groucho Marx qui disait : "Je refuse d'appartenir à tout club qui m'accepterait comme membre". Je suis out !     

Le dicton du jour

À la saint Denis, lis Les Echos et tu auras le tournis.

RADIO FRANCE / franceinfo

Le supplément \"La Relève\' des Echos.
Le supplément "La Relève' des Echos. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)