T'as vu l'info ?, France info

Solidarité Mr Rebsamen !

François Rebsamen veut vérifier que les chômeurs cherchent bien un emploi. En Belgique l'Association des Agences de Communication a demandé aux créatifs d'aider des chômeurs à rédiger des lettres de motivation pour leurs employeurs. Une forme de solidarité active qui pourrait inspirer un ministre du travail qui a oublié, justement, que la solidarité fit partie des attributions du ministère...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ce matin, l'autre info concerne le chômage et surtout les chômeurs....

Vous savez que François Rebsamen, notre ministre du travail a fait très fort hier matin sur I> télé face à Bruce Toussaint. Il a demandé à Pôle emploi de renforcer les contrôles pour être sûr que les gens cherchent bien un emploi. Il n'y a là rien d'étonnant. La première fois que François Hollande a promis une inversion de la courbe du chômage, c'était au 20 heures de TF1, le 9 septembre 2012. Il l'avait promise cette inversion pour l'année suivante. Alors François Rebsamen, le ministre du chômage, s'est dit que pour fêter en fanfare les deux ans de cette promesse en bois, il lui fallait trouver une bonne idée qui marque les esprits. D'où sa sortie d'hier matin. Il suffit de contrôler tous les chômeurs fainéants, ces sales privilégiés qui refusent les centaines d'offres que leur propose tous les jours pôle emploi et enfin la courbe s'inversera. C'est la méthode Attila. Là où Rebsamen passe le chômeur ne repasse plus et ne repousse plus à Pôle Emploi...

Du coup, une initiative Belge vous a inspiré...

L'association belge des agences de communication a lancé depuis début juillet une campagne intéressante dont on aura bientôt les résultats, courant septembre. L'association cherchait des créatifs, c'est à dire des bonnes plumes capables de trouver les slogans, les accroches, les signatures pouvant permettre à une agence de pub de décrocher un marché. Elle a donc proposé à tous ces créatifs de faire étalage de tous leurs talents en faisant la publicité d'un chômeur. Dans ce but les créatifs devaient écrire une lettre de motivation pour un chômeur, une lettre pour l'aider à convaincre un employeur potentiel. Si le chômeur a obtenu un entretien d'embauche, un vrai, grâce à sa lettre, le créatif qui l'a rédigée va être invité à un séminaire avec de grands publicitaires belges et le vainqueur aura un contrat signé dans une grande agence de pub Brusseloise.

Vous pensez qu'on devrait importer cette idée ?

Il y a quelque chose à creuser : il y a aussi une association des agences de communication en France ; elle s'appelle l'AACC. Si on demandait à tous les créatifs et à tous les publicitaires de France d'aider les chômeurs à se vendre mieux, peut-être bien qu'on pourrait enfin se passer de ministre du travail. Un « ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social » qui a oublié qu'il n'y a pas si longtemps, son ministère s'appelait aussi le ministère de la solidarité. SO-LI-DA-RI-TÉ. 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)