T'as vu l'info ?, France info

Message in a Bottle

Publier une critique de livre peut vous occasionner de sérieux ennuis, voire une blessure grave à la tête. Richard Brittain n'a pas aimé ce qu'a écrit sur son roman une jeune lectrice. Il l'a traquée sur le web, a trouvé son lieu de travail et a fini par aller lui casser une bouteille d'alcool sur la tête dans le magasin où elle travaille. La critique est un sport dangereux, finalement...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ce matin l’autre info est en Grande Bretagne

La critique de livre est un sport extrêmement dangereux comme tend à le prouver l’histoire de Richard Brittain racontée par Slate

Richard Brittain est un ancien vainqueur en 2006 d’un jeu télévisé nommé Countdown . Mais il se veut aussi écrivain. Il a écrit un roman intitulé « The World Rose » . Je suis allé lire son résumé sur Amazon. C’est une sorte de conte de fées épique se déroulant dans un ancien monde à moitié réel. Un livre d'action, d’aventure avec de la poésie et de la comédie. Tout un programme… Brittain a mis en ligne en septembre 2014 le prologue de son bouquin sur une plateforme nommée Wattpad . Et les critiques ont commencé à tomber…

Une lectrice à la critique virulente

Une certaine Paige Rolland, âgée de 18 ans lit le prologue et n’aime pas. Mais alors pas du tout.

Elle en fait un compte-rendu sur Amazon, où le livre est en vente. Et elle y va franchement : "Je me suis ennuyée à me taper la tête contre les murs" . Elle se dit même consternée que quelqu’un ait pu penser que ces pages étaient dignes d'être mises en vente. Elle ajoute "Malheureusement, M. Brittain est connu (…) pour menacer les utilisateurs qui ne chantent pas ses louanges (priez pour moi)" . Elle a malheureusement raison…

Les représailles de l'auteur

Brittain va effectivement la traquer, la "stalker" comme on dit, sur les réseaux sociaux. Il découvre son lieu de travail. Et le voilà qui part, le 3 octobre 2014, pour Glenrothes, au Nord de Glasgow en Ecosse. Il va dans le magasin dans lequel est employée celle qui l’a critiqué. La suite ? C’est le procureur du tribunal qui jugeait Brittain ces jours-ci qui la raconte….

Brittain se rend au rayon alcools. Y prend une bouteille de vin. Il trouve Paige. L'approche par derrière et sans un mot, lui éclate la bouteille sur le crâne. Paige perd connaissance. Elle est sérieusement blessée. Brittain sera lui identifié grâce aux caméras de surveillance et au traçage de son téléphone. Devant l’évidence, il plaide coupable. Le jugement est mis en délibéré et Brittain placé en détention provisoire. Il a peu de chance d’obtenir l’indulgence du tribunal, vu qu’il a déjà harcelé une jeune femme et qu’il avait même eu le culot de le raconter dans un billet de blog. Sa vengeance fait peur.

Je me demandais, monsieur Rousset, en tant qu'élu à de multiples mandats depuis 1988: vous est-il déjà arrivé que des électeurs mécontents viennent vous secouer ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)