T'as vu l'info ?, France info

Le supermarché, le libraire, le maire, les sans-abri, un conte moderne

Un supermarché de la ville d'Ixelles (Belgique) installe un dispositif pour empêcher les sans-abri de s'installer contre le magasin. Une librairie du quartier ulcérée par la démarche lance une opération de démontage le 29 avril. Le maire soutient le supermarché. Les plus démunis se retrouvent encore au cœur d'une polémique dont l'impuissance de la politique face à la pauvreté est un ressort.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

 Ce matin, l’autre info est en Belgique….

Plusieurs médias évoquent l’initiative prise par un supermarché d’Ixelles appartenant à la chaîne Delhaize. Des plaques ont été installées sur les rebords en pierre du magasin pour écarter les SDF qui s’y installaient…

Comment réagit la population ?

Des habitants du quartier ont pris le parti des sans-abri. C’est le cas de la librairie Ptyx, située à proximité du supermarché. Le libraire Emmanuel Requette à qui j’ai parlé appelle dans un billet rédigé sur son site à démonter un dispositif assimilé à un chasse-pauvre. "Nous avons décidé de ne pas laisser plus longtemps le terrain libre à l’insulte et à l’humiliation des plus faibles d’entre nous ", explique le libraire qui compare le dispositif aux piques installées pour faire fuir les pigeons. Donc il veut démonter ces "mécanismes de la honte " mercredi 29 avril à 16h. Pas mal d’internautes soutiennent sa démarche et jugent "révoltant" ou "répugnant" le dispositif. D’autres le critiquent. Une page Facebook dédiée au démontage annoncé a été créée pour alerter sur la multiplication de ces aménagements et ne pas laisser le terrain libre à l’insulte et l’humiliation des plus faibles.

Que disent les autorités ?

Willy Decourty le bourgmestre socialiste d’Ixelles, considère que ce n’est pas un problème de pauvreté, ni un combat anti-pauvres. Pour lui, les SDF sont désœuvrés et refusent toute aide sociale. Il explique qu’ils se saoulent, ont des comportements agressifs vis-à-vis des clients, des voisins et des passants. C’est donc en concertation avec la commune que la direction du supermarché a trouvé cette solution. Quant à la manifestation du 29 elle n’est a priori pas autorisée et si des gens s’attaquent au bâtiment, il y aura des sanctions. Le patron de la librairie m’a confirmé qu’il irait jusqu’au bout. Mais il m’a précisé qu’il est "convoqué ", c’est son mot, chez le maire, vendredi.

Frédéric Péchenard, c’est une histoire belge mais il y en a des similaires en France. Alors forcément, je me souviens d’une promesse de Nicolas Sarkozy candidat. C’était en décembre 2006 à Charleville-Mézières "Je veux si je suis élu président que d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid". Je me souviens aussi de Lionel Jospin qui promettait, lui,  en 2002 "zéro SDF d'ici à 2007". On sait combien la pauvreté ne fait que progresser. Partout. Vous entamez tardivement monsieur Péchenard une carrière politique. Est ce que vous allez vraiment pouvoir servir ceux pour qui c'est vital ? Ceux qui sont le plus dans le besoin ? Les servir vraiment ? Eux ? Et ne pas vous servir ? Vous ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)