Réparties de campagne. Le jour où Jacques Delors a renoncé à la présidentielle de 1995

écouter (3min)

Dans "Réparties de campagne", Cyril Lacarrière revient sur un épisode central de la campagne présidentielle de 1995, le passage de Jacques Delors dans l’émission "7 sur 7".

Article rédigé par
Cyril Lacarrière - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jacques Delors invité d'Anne Sinclair, le 11 décembre 1994 à 7 sur 7.  (PATRICK KOVARIK / AFP)

Être candidat ou ne pas être candidat ? Jacques Delors s'est longtemps posé la question et avec lui, une bonne partie des électeurs de gauche. Le 11 décembre 1994, il décide de participer à la grande émission politique télé de l'époque, 7 sur 7 d'Anne Sinclair. Depuis plusieurs mois, le président de la Commission européenne entretient le suspense sur une éventuelle candidature à gauche.

Est-ce que vous êtes oui ou non candidat à l'élection présidentielle ? lui demande la journaliste, d’une voix solennelle. Visage serré, Jacques Delors répond : "Par exception, je vais lire. J'ai décidé de ne pas être candidat à la présidence de la République. Ce n'est pas une décision qui fut facile à prendre".

Quelques minutes avant l'émission 

Une décision qu’Anne Sinclair a elle-même apprise quelques minutes avant le début de l’émission, ce qu’elle nous raconte aujourd’hui. "Il arrive directement au maquillage, il fait sortir tout le monde, les dirigeants de TF1 y compris. Et il me dit ‘je n’y vais pas’. À ce moment-là, j'accuse le coup comme citoyenne parce que je souhaitais sa candidature".

La célèbre présentatrice s’inquiète également pour le déroulé de son émission qui dure une heure chaque dimanche. "On ne peut pas commencer comme ça,  je rends l’antenne à 19h05 et il n’y a plus personne !", lui dit-elle. "Je veux faire une analyse de la société française", lui répond Jacques Delors, énigmatique.

L'émission commence et le suspense continue

L’émission commence. Et la célèbre journaliste est alors prise d’un sérieux doute. Face à elle, Jacques Delors déroule un discours de candidat à la présidentielle. "Son analyse de la société était telle qu’elle induisait qu'il fallait qu'il y aille. Tout au long de cette première demi-heure, je passais mon temps à me dire : mais tu as mal entendu, en fait il y va !"

Pas d’erreur, Jacques Delors ne sera pas candidat à la présidentielle de 1995. Le lendemain matin, Anne Sinclair discute avec lui. "Il était pressé de toutes parts. Je ne peux pas mesurer s'il a regretté ou pas sa décision. Quand on s'est parlé au téléphone, je lui ai dit qu'il avait fait près de 13 millions de téléspectateurs. Et là, il y a eu un silence et il a répondu "Ah quand même."

C'est finalement Lionel Jospin qui se présentera à l'élection présidentielle sous la bannière du Parti socialiste.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réparties de campagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.