Prenez soin de vous, France info

Prenez soin de vous. Cultivez votre "amourability"

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, des conseils pour vivre le grand amour. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un couple enlacé dans la nature.
Un couple enlacé dans la nature. (MAXPPP)

C’est l’été, la fin du bac et les vacances qui approchent. Période propice aux rencontres amoureuses, à condition de cultiver votre "amourability". Comprenez votre capacité d’aimer, un terme inventé par Raphaëlle Giordano, auteur de plusieurs romans à succès, dont Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, et dernièrement Cupidon a des ailes en carton, chez Eyrolles, où elle met en scène une jeune trentenaire comédienne, Mérédith, en quête du grand amour.

Mais pour trouver ce grand amour, elle comprend qu'elle doit d'abord partir en quête d’elle même. "Une étape indispensable, souligne Raphaëlle Giordano, pour savoir ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas dans une relation". Au risque sinon de se précipiter dans des histoires qui ne sont pas bonnes pour vous, ou de vous accrocher à une relation, par peur du vide ou de la solitude. Il faut dire que les contes de fées de notre enfance nous ont bercés dans l’idée des amours éternelles, et c’est "cette croyance qui crée des souffrances et qui rend les séparations dramatiques".

"Les choses ne sont pas immuables..."

Il est donc important, explique Raphaëlle Giordano, "d’accepter que les choses ne sont pas immuables et de distinguer dans un couple les turbulences des crises plus profondes". Savoir si vous avez toujours des valeurs et une vision commune. Traverser ensemble cette épreuve vous permettra alors de sublimer votre relation. Ou si vous ne vibrez plus, que vous n’êtes plus sur la même longueur d’onde et que vous restez pour de fausses raisons car le changement est trop difficile. "Être accompagné par un thérapeute est alors souvent nécessaire", affirme Raphaëlle Giordano, qui reconnaît avoir elle-même consulté, pour continuer son exploration de soi. On en revient à cette quête de soi. Comment aimer, si on ne s’aime pas soi-même? Si on est pas conscient de ses talents et de ses qualités ? Si on n’a pas fait la paix avec soi-même et avec son passé ?

C’est ce questionnement qui permet d’être aligné, de rayonner, d’attirer les bonnes personnes, et surtout d'aimer à la bonne distance, sans tomber dans la dépendance affective. Celle qui exige des dizaines voire des centaines de SMS par jour. Mais souffrir du manque de l'autre n'est pas forcément une preuve d'amour. "Habituez-vous au contraire à être seul. Exposez-vous progressivement au manque et à la frustration. C'est dans cette posture de calme et d'ouverture que les belles histoires débutent et s'enrichissent", croit Raphaëlle Giordano, qui donne une conférence ce soir à 19h au théâtre de l'Atelier à Paris, avec le magazine Happinez.

Un couple enlacé dans la nature.
Un couple enlacé dans la nature. (MAXPPP)