Prenez soin de vous, France info

Prenez soin de vous. À Noël, faites-vous plaisir : mangez ce que vous voulez

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, se faire plaisir durant les repas des fêtes de fin d'année. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un réveillon en famille.
Un réveillon en famille. (MAXPPP)

Mangez ce que vous aimez et ce dont vous avez envie pour ces fêtes. C'est la prescription très sérieuse de Florence De Le Rue, diététicienne et psycho-nutritionniste à Toulouse : "Le moment des fêtes est un moment de partage en famille. On est tenté par une abondance de nourriture, souvent cuisiné avec amour. C’est difficile de refuser autant d’amour. Mais il ne s’agit pas d’être dans le no-limit, il s’agit d’être dans la dégustation."

Ne pas s'empiffrer, mais déguster et se faire plaisir. C'est l'approche de Florence De Le Rue. Après dix ans de consultations, elle en a eu marre de voir ses patients se prendre la tête avec les "il faut que" et les "tu ne dois pas", toutes ces recommandations coulées dans le bronze qui font qu'on ne sait plus quand et quoi manger pour atteindre ce Graal d'une alimentation équilibrée. Elle s'est donc donnée pour mission de casser ces idées reçues sur la nutrition. Elle en a identifié dix, qu’elle passe au crible dans son livre L'anti-mythe alimentaire aux éditions Albin Michel : le sucre est une drogue, les féculents font grossir, le gras est mauvais pour la santé, on peut manger des légumes à volonté,etc.

La gourmandise n'est pas "un vilain défaut"

La plus importante, selon elle, est qu'il ne faut pas grignoter entre les repas : "De cette croyance découle un comportement alimentaire contre-productif quand on veut se faire du bien." Vous allez en effet avoir tendance à manger trop aux repas principaux, pour faire des réserves jusqu’au repas suivant et donc à stocker. Vous risquez aussi de culpabiliser si vous avez quand même faim.

Cette nécessité de déculpabiliser est au centre de l’approche de Florence De Le Rue. Donc si vous avez un creux vers 11 heures, respirez un grand coup, demandez-vous si avez vraiment faim, et si c'est le cas, mangez : un laitage, des graines, des fruits secs ou crus. Mais ne faites rien d'autre. C'est cette attention qui va vous permettre de renouer avec vos sensations de faim et de satiété. D'ailleurs, vous n'êtes pas obligé de petit-déjeuner, si rien ne passe le matin. Et à midi, vous n'êtes pas obligé de finir votre assiette, même si votre maman vous l'a répété toute votre enfance. Florence De Le Rue insiste sur une autre croyance importante à déconstruire, notamment à l’approche des fêtes de Noël : la gourmandise n'est pas un vilain défaut. C'est la culpabilité qui va avec et la frustration qu'elle engendre qui favorisent les excès. Donc ne résistez pas aux chocolats à Noël ! Et normalement après plusieurs jours à manger copieusement, votre corps devrait tout seul vous dire de faire une pause. Ça tombe bien, l'équilibre alimentaire ne se fait pas sur une journée mais sur une semaine. Joyeux Noël !

Un réveillon en famille.
Un réveillon en famille. (MAXPPP)