Polars d'été, France info

Polar d'été. "1793" de Niklas Natt och Dag

Tout l'été, Gilbert Chevalier revient sur les meilleurs romans noirs, policiers et thrillers de l'année. Aujourd'hui, 1793 de Niklas Natt och Dag, publié chez Sonatine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'écrivain Niklas Natt och Dag, auteur de \"1793\".
L'écrivain Niklas Natt och Dag, auteur de "1793". (Gabriel LILIJEVALL / Sonatine Éditions)

Si l'intrigue de 1793 paraît banale, un crime atroce et une enquête, le roman a une profondeur que peu de thrillers historiques proposent. Un vétéran, invalide de guerre, découvre donc un cadavre mutilé dans un lac de Stockholm. Et c'est un homme de loi tuberculeux qui va mener l'enquête.

Et à la mesure de ces deux protagonistes, ce rescapé de la guerre russo-suédoise avec un bras en moins et cet enquêteur tuberculeux dont les jours sont comptés, Niklas Natt och Dag nous décrit le quotidien d'une ville qui grouille, peuplée de personnages corrompus, les maladies infectieuses déciment à tour de bras et les femmes et les plus faibles en général sont maltraités. Avec en toile de fond, la Révolution française et la Terreur en France, et les remous politique en Suède.

Un portrait inattendu de la Suède du XVIIIe siècle

Arnaud Hofmarcher est le directeur éditorial de Sonatine : "L'auteur nous plonge dans l'histoire de Stockholm en 1793, avec une espèce de maestria qui par moment peut faire penser au Parfum de Süskind, tellement on est dans le sensoriel de cette ville. De cette ville en déshérence, où les évènements politiques s'enchaînent (on est à la fin de la guerre entre la Suède et la Russie, le roi a été assassiné, c'est une régence), le pays est totalement à bout, totalement exsangue, les gens meurent de faim."

On est donc dans cette situation à la fois politique, sensorielle, d'intrigues. C'est un roman qui vraiment cumule plein de plaisirs.

Arnaud Hofmarcher

à franceinfo

"Et il y a la Révolution française qui fait peur, enfin qui fait peur au moins à tous les nobles et le clergé. Puis surtout, ce qui est souvent bien, soit dans les romans historiques ou les polars, c'est la façon dont l'auteur habite un lieu. Et là, en l'occurrence, il habite la ville, il nous la fait ressentir d'une façon incroyable", s'enthousiasme le directeur éditorial.

Avec cette histoire, Niklas Natt och Dag nous dresse le portrait plutôt inattendu de la Suède de cette époque. Un peu comme l'ont fait d'autres auteurs de polars avec la Suède contemporaine. "S'il prend cette époque-là, ce n'est pas un hasard où il y a un fossé entre les pauvres les riches qui ne peut plus être comblé. Avec une espèce de déshérence morale un peu à tous les étages, c'est vrai que c'est un tableau de 1793, il y a beaucoup de parallèles à faire avec notre époque", ponctue Arnaud Hofmacher.

1793 est le premier roman de Niklas Natt och Dag. Le livre a été un best-seller en Suède.

L\'écrivain Niklas Natt och Dag, auteur de \"1793\".
L'écrivain Niklas Natt och Dag, auteur de "1793". (Gabriel LILIJEVALL / Sonatine Éditions)