Planète Géo, France info

Planète Géo. Tourisme en Arctique

Le réchauffement climatique permet le développement du tourisme arctique, rendu possible avec la fonte des glaces.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
A St Anthony (Terre-Neuve-et-Labrador)ce bateau propose des balades de 2 heures.
A St Anthony (Terre-Neuve-et-Labrador)ce bateau propose des balades de 2 heures. (MARCO ZORZANELLO/ GEO)

Il y a eu le 16 mars dernier, les manifestations contre le changement climatique et l'inaction politique. Une des conséquences du réchauffement climatique dont on parle peu, c'est le développement du tourisme arctique, rendu possible avec la fonte des glaces.

Croisières au milieu des Icebergs géants et selfies pris devant la banquise, de plus en plus de touristes profitent de la fonte des glaces pour s’enivrer des paysages arctiques magnifiques

Développement des agences de voyages

Les touristes à Terre-Neuve, ce sont surtout des Canadiens et des Américains. En croisière : des Asiatiques, Chinois et Japonais. Lieu de prédilection pour ces touristes : la province canadienne du Labrador, et au Groenland, la baie de Disko et le fjord d’Ilulissat, capitale des icebergs. On est à 250 kilomètres du cercle polaire. 

A Ilulissat, un touriste fait la planche sur les flots glacés (entre -1,1°et 6,5°C).
A Ilulissat, un touriste fait la planche sur les flots glacés (entre -1,1°et 6,5°C). (MARCO ZORZANELLO/ GEO)

A l’aéroport d’Ilulissat, les agences se développent, toute l’économie de l’Arctique est chamboulée, entraînant un changement du mode de vie des autochtones. 

Le photographe italien Marco Zorzanello s’est amusé à capturer dans son objectif, ces nouveaux rituels du " tourisme du froid" pour témoigner du réchauffement climatique. Cyril Guinet du magazine Géo a suivi son périple.

Lieux mythiques

Ilulissat, capitale des icebergs : le fjord est inscrit sur la liste du patrimoine mondial depuis 2004.

Le glacier Kangia, lieu d’étude des glaciologues : 20 milliards de tonnes d’iceberg produits par an (d’où s’est détaché celui qui coula le Titanic).

La baie de Disco connue pour ses baleines : croisière à la journée dans le sillage des baleines à bosse et expédition en kayak.

Une opportunité pour les autochtones

Terres cultivées, utilisation minière, commerce de l’eau pure issue des icebergs et revente à des brasseurs de bière, le réchauffement climatique a chamboulé l'économie locale.

Dans cette région, les petits bateaux de pêche se sont convertis dans le tourisme, les transportant au milieu des icebergs géants, on peut rencontrer des chasseurs d’Iceberg professionnels : le commerce de l’eau pure s’est développé. Par exemple, à Saint Lunaire-Griquet, au Labrador (Canada) : "Les morceaux d’iceberg sont transformés en glace pilée, ou vendus dans des sachets aux touristes".

A Saint-Lunaire-Griquet, ce fragment d\'iceberg sera vendu sous forme de glace pilée.
A Saint-Lunaire-Griquet, ce fragment d'iceberg sera vendu sous forme de glace pilée. (MARCO ZORZANELLO/ GEO)

Face à cette montée du tourisme, les populations locales se sont adaptées.          "Point positif : les villages se modernisent, les jeunes Inuits souffrent moins de l’isolement et de la dépression".   

Au-delà du tourisme, les Terre-Neuviens vivent le réchauffement climatique comme une opportunité.

A St Anthony (Terre-Neuve-et-Labrador)ce bateau propose des balades de 2 heures.
A St Anthony (Terre-Neuve-et-Labrador)ce bateau propose des balades de 2 heures. (MARCO ZORZANELLO/ GEO)