Cet article date de plus de quatre ans.

Planète Géo. Révélations sur les Mayas, Toltèques et Aztèques

écouter (3min)

Grâce aux nouvelles technologies, l'archéologie progresse sur ces grandes civilisations de Méso-Amérique, dont la disparition continue de nous intriguer.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
"Planète Géo" : une photo, un reportage, une carte ou un portrait issus du magazine "Géo". (ARTHUR DEBAT / GETTY IMAGES)

 L’empire des Mayas s’étend de 2000 ans avant notre ère, jusqu’à l’An 1000. Leur disparition reste une grande énigme. Le magazine Géo Histoire, dans son numéro d'Août / Septembre, raconte les dernières révélations de la science : la disparition soudaine de leur empire, leur façon d’envisager la création de l’univers et la place de l’homme au centre du monde, continue de nous fasciner. 

Des civilisations imprégnées de mystère

Mayas, Aztèques, Toltèques, ces grandes civilisations préhispaniques sont imprégnées de mystère. Du Ve siècle avant notre ère au XVIe siècle, ils n'ont cessé de bâtir de fabuleuses cités de pierre, au Mexique et en Amérique centrale, cités qui n’ont pas fini de livrer leurs secrets. 

C'est un contre-modèle de notre propre civilisation...c'est pour cela qu'il nous reste encore tant à découvrir et à comprendre

Christian Duverger, archéologue

"C'est un contre-modèle de notre propre civilisation...c'est pour cela qu'il nous reste  encore tant à découvrir et à comprendre" explique Christian Duverger, archéologue, spécialiste de l'Ancien Mexique.

Du sang comme carburant offert au soleil

Cyril Guinet, journaliste au magazine Géo Histoire s'est intéressé aux sacrifices humains : le sang sert de carburant au soleil. Pour que l'astre se lève le lendemain, il faut lui offrir une victime. A Mexico, les fouilles ont mis à jour toute une plateforme décorée des crânes des sacrifiés, vestige de la capitale des Aztèques.

Le grand Tzonpantli, rateliers de crânes, certains provenant de femmes et enfants. (GEO HISTOIRE)

 

Aujourd’hui, les travaux des archéologues permettent de mieux comprendre les rituels sanglants.

Pourquoi se sont-elles effondrées ?

L’empire des Mayas s’étend de 2000 ans avant notre ère, jusqu’à l’An 1000. Leur disparition reste une grande énigme. "Seigneurs de la jungle et maîtres du temps", leur histoire s'étend sur plus de 4000 ans, à travers les Etats actuels du Guatemala et du Belize, une partie du Honduras et du Salvador ainsi que le Sud du Mexique : les archéologues ont répertorié 4 400 sites. Cette civilisation a disparu sans explication satisfaisante.

Pour Cyril Guinet, journaliste au magazine Géo Histoire, sans doute s'agit-il d'une combinaison de plusieurs facteurs : "on a parlé d'épidémies, de dérèglement climatique, leur disparition a été précédé de plusieurs grandes périodes de sécheresse, on a parlé d'une érosion des sols, d'une agriculture qui s'appauvrissait".

Il existe une controverse médicale sur l’origine de l’anéantissement de la civilisation aztèque à partir de 1545 et les historiens se querellent toujours.

On a parlé de plusieurs épidémies possibles, est-ce le virus de cocoliztli à l’origine ? La salmonelle, identifiée par des scientifiques allemands ? La variole ? 

Les dernières révélations

Aujourd’hui, toute la technologie moderne - c'est à dire modélisation 3D, drones, spectrographie- est un accélérateur de découvertes. Elle permet de dater des documents et de mieux comprendre le fonctionnement des citées.

Des capteurs thermiques fixés sur drones cartographient la cité de Tikal au Guatémala. (GEO HISTOIRE)

 

Exemple, en été 2016, les images numériques d’un drone qui a surplombé la jungle, a révélé 60.000 structures ! Récompense du travail d’un groupe de scientifiques dont la fondation est installée au Guatemala : ils ont utilisé la technologie par ondes lumineuses. Cette découverte a bouleversé les connaissances actuelles sur la période 200- 900.

Et on peut s’attendre à d’autres découvertes majeures.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.