Petite histoire de festivals, France info

Le jour où le whisky a séduit public et musiciens

Dans "Petite Histoire de Festivals", Yann Bertrand vous raconte les anecdotes, les moments forts de ces petits et grands événements qui n'auront pas lieu cet été ou en tout cas, pas dans leur forme initiale… Aujourd'hui, dans le rétroviseur, la venue de John Parish dans un lieu incongru.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
John Parish, en concert, le 31 octobre 2016, à la Carling Brixton Academy de Londres.
John Parish, en concert, le 31 octobre 2016, à la Carling Brixton Academy de Londres. (BURAK CINGI / REDFERNS)

Un concert à 11 heures du matin, voilà qui n'est pas banal. Au festival Mens Alors!, niché dans le Trièves, à l’ombre du Vercors, on aime la création et la rencontre. Et ce jeudi 9 août 2018, un gros poisson, l’Anglais John Parish est annoncé. Chanteur, musicien, producteur, collaborateur éternel de PJ Harvey, un temps de Dominique A. Marc Chonier, le co-directeur artistique du festival, le connaissait déjà, et il le voulait pour cette édition 2018.

"Il était très hésitant, parce que c'est un gros déplacement au début de l'été, raconte l'organisateur. Mais j'ai trouvé l'argument qui le ferait venir : je lui ai proposé de jouer dans une distillerie de whisky. Parce que, aussi incroyable que cela puisse paraître, il y en a une dans le Trièves. Elle s'appelle le Domaine des Hautes Glaces. Un whisky que je recommande parce qu'il est biologique, fait sur place, dans un endroit magnifique."

Impossible de dire non pour John Parish. "Il y a eu 5 jours de répétition. Au milieu des fûts, on peut mettre 180 personnes, explique Marc Chonier avec un sourire. Je ne devrais pas le dire, mais on en a mis 250 et refusé 100." Le concert est un moment suspendu de plus, avec les fûts en spectateurs additionnels.

Public et musiciens unis par l’amour du son et d’autre chose, même à 11 heures du matin… "Bien sur, les répétitions et les balances ont été largement arrosées. Le principe de ce concert, c'est que les gens viennent et dégustent le whisky. Ce dernier est offert par le domaine."

John Parish gardera même un souvenir de cette soirée : "Il est reparti avec une bouteille, qu'il ne pouvait pas emporter à cause de l'avion. Il l'a donc récupérée deux ans plus tard." Au festival Mens Alors!, on imagine chaque année des concerts dans des lieux improbables : sous l’eau, en parapente, dans la nature… Peut-être le fameux whisky des Alpes y est-il pour quelque chose.

John Parish, en concert, le 31 octobre 2016, à la Carling Brixton Academy de Londres.
John Parish, en concert, le 31 octobre 2016, à la Carling Brixton Academy de Londres. (BURAK CINGI / REDFERNS)