Patron, chef d'entreprise, France info

Le ticket restaurant passe au numérique

Catherine Coupet est directrice générale déléguée du groupe Chèque-Déjeuner le n°3 mondial sur le marché des titres de service prépayés. Une Scop, (société coopérative et participative), présente dans 14 pays, avec 2.300 collaborateurs et plus de 26 millions de bénéficiaires...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Le secteur des chèques déjeuner va connaître un grand bouleversement puisque le 2 avril
entre en vigueur la dématérialisation du titre restaurant par carte à
puce.

Désormais, le plafond d'utilisation est fixé à 19€ par jour, on pourra payer au centime près, mais la carte ne pourra pas être utilisée le dimanche.
Une petite révolution à laquelle le Groupe Chèque-déjeuner se prépare d'arrachepied.

"Nous sommes prêts car nous avons une grande expérience à l'étranger explique Catherine Coupet qui ne dit pas craindre la concurrence du leader du secteur Edenred (ticket Restaurant®) et les nouveaux acteurs, comme Monéo®, qui pourrait tenter de prendre des parts de marchés. Selon ce que nous disent nos clients, ce démarrage devrait être très progressif. Les entreprises se projettent plutôt sur 2015, car cela va être un changement d'habitude très fort" .

Interrogée sur la grogne des commerçants, qui trouvent la commission de Chèque-déjeuner trop élevée, Catherine Coupet promet qu'elle va baisser... "Quand ? Je ne sais pas, tout dépendra du volume, lorsque nous atteindrons 20 à 30% de part de marché, nous pourrons commencer à répercuter une baisse de nos commissions... "

Catherine Coupet qui met aussi en avant toute une série de nouveaux services qui seront proposés aux restaurateurs : "Nous les aiderons notamment, à un coût très abordable, à construire un programme de fidélisation de leur clientèle... "

(©)