Patron, chef d'entreprise, France info

Le brief éco. Assemblée générale du groupe Lagardère : les grandes manœuvres

Le groupe Lagardère réunit ses actionnaires en assemblée générale, ce mardi 5 mai. Le rendez-vous s’annonce tendu pour Arnaud Lagardère, le patron héritier de l’empire industriel convoité par un fonds d’investissement britannique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Contesté par son premier actionnaire, Arnaud Lagardère se prépare à une assemblée générale houleuse.
Contesté par son premier actionnaire, Arnaud Lagardère se prépare à une assemblée générale houleuse. (ERIC PIERMONT / AFP)

Cette fois-ci ça chauffe réellement pour Arnaud Lagardère, 59 ans, fils de Jean-Luc, fondateur de cet empire aéronautique et médiatique (qui est propriétaire aujourd’hui, notamment, du magazine Paris Match). Jean-Luc Lagardère est décédé en 2003 après une intervention chirurgicale. Ce capitaine d’industrie restera comme l’artisan de la fusion entre l’avionneur Matra et l’éditeur Hachette en 1992. Aujourd’hui, le fils est dans le collimateur du fonds britannique, son actionnaire majoritaire, Amber Capital, bien décidé à déloger le dirigeant considéré comme un enfant "bien né".

Les reproches d’Amber Capital à Arnaud Lagardère

Pour bien comprendre, il faut refaire rapidement l’histoire. Lorsque le père, Jean-Luc, décède brutalement, le fils unique Arnaud lui succède comme gérant d’une structure dont les statuts lui assurent le pouvoir de façon illimitée. Mais Arnaud va rompre rapidement avec l’aventure paternelle dans l’aéronautique et la défense, en vendant notamment pour deux milliards d’euros la participation du groupe dans EADS, à l’époque maison-mère d’Airbus. Beaucoup y voient le signe d’un patron dilettante et désinvolte qui aime s’afficher avec son épouse, la mannequin Jade Foret, de trente ans sa cadette. Tout cela sans parler des investissements passés, hasardeux et coûteux, dans le sport business. Le groupe Lagardère est aujourd’hui très endetté et la maison-mère familiale refuse de publier ses comptes.

Grandes manœuvres

Le groupe avait déjà été sérieusement secoué pendant la crise de 2008. L’impact du Covid-19 sur l’activité va probablement servir de prétexte au fonds britannique pour tenter d’écarter Arnaud Lagardère et changer les statuts du groupe. Amber Capital est aujourd’hui le premier actionnaire de Lagardère avec 18% des parts devant… l’émirat du Qatar (13%). Et ces dernières semaines, de grandes manœuvres ont eu lieu avec la montée au capital de Vincent Bolloré et du financier Marc Ladreit de Lacharrière, le tout après l’entrée de Nicolas Sarkozy au conseil d’administration de Lagardère. Ami de 20 ans d’Arnaud Lagardère et proche de Vincent Bolloré mais aussi de l’émirat wahhabite, l’ancien président de la République est devenu médiateur entre les différentes parties. De nouveaux venus, appelés à la rescousse, pour faire barrage aux ambitions d' Amber Capital.
L’assemblée générale de Lagardère se tient à huis clos, ce mardi 5 mai. Seule une petite souris pourrait en faire un savoureux compte-rendu.

Contesté par son premier actionnaire, Arnaud Lagardère se prépare à une assemblée générale houleuse.
Contesté par son premier actionnaire, Arnaud Lagardère se prépare à une assemblée générale houleuse. (ERIC PIERMONT / AFP)