Cet article date de plus de sept ans.

Eurotunnel/ "Nos perspectives de croissances sont dopées par la reprise outre-Manche"

écouter (15min)
Olivier de Lagarde reçoit Jacques Gounon, le PDG de Groupe Eurotunnel.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Eurotunnel
c'est dans le souvenir de nombreux petits actionnaires celui d'une
catastrophe industrielle. Avant même son inauguration en 1994, le cours de
l'action avait perdu jusqu'à 90% de sa valeur. 20 ans et une vaste
restructuration financière après, Eurotunnel affiche aujourd'hui une bonne
santé puisque la société a réalisé un peu plus de 100 millions de bénéfices.

Des
résultats qui s'expliquent par la fréquentation en hausse des britannique,
qui représentent les 2/3 des passagers
du tunnel (hors Eurostar).

Depuis quelques années
Eurotunnel s'est aussi diversifiée. En rachetant les trois ferrys de
l'ancienne compagnie SeaFrance qu'elle loue à la Scop des anciens salariés,
elle est effectivement devenue armateur. " Cette compagnie devrait gagner
de l'argent à partir de 2015, si les autorités britanniques autorisent
l'exploitation de la compagnie
 " déclare Jacques Gounon. Les Britanniques,
qui  reprochent à Eurotunnel une position dominante dans le trafic
trans-manche prendront la décision en mai. " Un arrête serait tragique
pour les marins, 600 salariés... En cas d'interdiction de naviguer, puisque nous
avons interdiction de les vendre nous les mettrions en cale sèche
".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.