Par le petit bout de la semaine, France info

La semaine de tous les sauvetages

Des retraites au Costa Concordia, c'est la semaine de tous les sauvetages désespérés...

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C'est la semaine de tous les sauvetages... A commencer
par celui de notre système de retraites, au menu du conseil des ministres de
mercredi... C'est curieux, il me semble qu'on a déjà parlé du même sujet il n'y a
pas très longtemps... Ca fait quoi, deux ans, à peine... Quand on est passé de la
retraite à 60 à la retraite à 62 ans... Je ne me rappelle plus très bien ce qu'on
disait à gauche, à l'époque, mais je crois bien qu'on n'était pas d'accord... Au
fond, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, comme le veut
l'expression consacrée...

Donc, allons-y pour un nouveau sauvetage... Mais
autant que ce soit le bon... On ne va pas remettre le chantier sur la table tous
les deux ans... Il faut bien travailler un peu, entre temps... Là, on nous propose
quarante-trois ans de cotisation pour 2035... Si on peut attendre encore
vingt-deux ans, c'est que l'urgence n'est peut-être pas si urgente... Mais c'est
pas une raison... Il faut donc très largement anticiper... Cinquante ans de
cotisation pour une retraite à soixante-quinze ans – puisqu'on commence à
travailler de plus en plus tard –, ça me paraît un minimum pour assurer
l'avenir du régime et des générations futures... L'autre solution serait de s'en
remettre aux idées fulgurantes de Ségolène Royal, honteusement brimée dans
l'expression même de la créatitude de son génie... Pourquoi elle, au fait ?
Parce que dimanche prochain, elle fêtera son soixantième anniversaire et que je
m'en serais voulu de passer à côté d'un tel événement planétaire...

Je vous parlais de la semaine des sauvetages... Lundi,
il ne faudra pas louper ça... Plus fort que Koh Lanta, plus fort que Bruce Willis
qui sauve le monde, plus fort que les douze travaux d'Hercule, on va essayer de
relever le Costa Concordia... Ca fait un moment qu'on n'en parle plus, mais il
est toujours là, le paquebot, au large de la Toscane, tranquillement couché sur
le côté... Ce qui n'est pas une position logique pour un paquebot... Tout ça parce
qu'un commandant a voulu faire un petit coucou à des campeurs au bord de la
plage, sans réaliser qu'avant la plage, il y avait des rochers... C'est bête,
hein ? Une petite plaisanterie à six cents millions d'euros...

Ca fait beaucoup de tickets de Tac-o-Tac à gratter...
D'autant que le jeu n'existe plus, allez-vous me dire... Eh bien si, c'est
justement la semaine prochaine que la Française des Jeux ressuscite, dès lundi,
son célèbre jeu... Une chance au grattage, une chance au tirage... Un sauvetage de
plus, le jour même où l'on doit payer son dernier tiers provisionnel... Vous
avouerez que la vie est bien faite...

Tellement bien faite qu'on va terminer la semaine,
samedi au Stade de France, vers là où nous allons tout droit... Avec l'opéra rock
des Pink Floyd, The Wall... Le mur... On y va tout droit, je vous dis... Excellente
semaine à toutes et à tous et rassurez-vous, la semaine prochaine, ce sera
pire...

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)