On s'y emploie, France info

On s'y emploie. Quand le travail fait mal au coeur

Le travail peut-il être à l'origine de maladies cardiaques ? Quels sont les facteurs de risques cardiovasculaires, le stress, le travail de nuit, et comment s'en protéger ? C'est à toutes ces questions que répond un livre, coordonné par un cardiologue, qui vient d'en publier la troisième édition.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le travail, surtout de nuit, peut être un facteur de stress pour le coeur. (Illustration)
Le travail, surtout de nuit, peut être un facteur de stress pour le coeur. (Illustration) (GETTY IMAGES / WESTEND61)

Bernard Pierre est cardiologue, président de l'association Cœur et Travail. Il a coordonné un ouvrage de référence sur cette question, Coeur et travail, 70 chapitres, 70 auteurs, aux éditions Frison-Roche. "Prévenir les accidents cardiovasculaires et savoir traiter et accompagner ceux qui en souffrent est la raison d'être de cet ouvrage".

franceinfo : le stress peut-il être à l'origine de maladies cardiovasculaires ?

Bernard Pierre, cardiologue : son influence est considérable. Il va aggraver certains facteurs de risques comme l'hypertension artérielle, le diabète, le cholestérol, il va modifier des comportements qui vont devenir à risque, il va engendrer une mauvaise observance des traitements préconisés.

Et le travail de nuit ?

Il est clairement démontré que le travail de nuit aggrave le risque d'événements cardiovasculaires.

Y compris quand on se lève très tôt, vers 5/6 heures du matin ?

Non, il ne s'agit pas d'un travail qui débute précocement, mais bien d'un travail qui se fait pendant la nuit.

Qu'est-ce qu'on peut faire pour se protéger ?

Cela dépend en grande partie du management. Il faut éviter les comportements à risque, et en particulier la sédentarité. Il faut proposer aux salariés une diététique équilibrée et il faut lutter contre le tabagisme, et là, l'entreprise a toute sa place.

Le fait d'être sédentaire serait responsable de 4% de la mortalité mondiale. Être sédentaire, ça n'est pas forcément manquer d'activité physique, mais aussi être au travail pendant de longues périodes sans bouger, et il y a beaucoup d'astuces toutes simples pour réduire cette sédentarité, sans aller jusqu'au "biking desk" utilisé en Californie (des postes de travail où on peut pédaler), ou aux tapis de course.

On peut faire plus simple avec des poubelles qui sont très à distance dans l'entreprise de telle sorte que le salarié est obligé de se lever pour mettre ses papiers à la poubelle, ou mettre une seule imprimante sur un plateau, ce qui permet de se lever pour aller chercher ses copies.

Est-ce que les hommes et les femmes sont égaux face à ce risque ?

Les femmes sont plus à risque pendant leur activité professionnelle, parce qu'elles ont trois métiers. Elles ont leur activité professionnelle, elles s'occupent des enfants et du foyer, tout cela dans un relatif sentiment de solitude, et c'est ce qui explique que les femmes décèdent plus de maladies cardiovasculaires que les hommes.

Le travail, surtout de nuit, peut être un facteur de stress pour le coeur. (Illustration)
Le travail, surtout de nuit, peut être un facteur de stress pour le coeur. (Illustration) (GETTY IMAGES / WESTEND61)