On s'y emploie, France info

On s'y emploie. Ces start up qui veulent améliorer notre qualité de vie au travail

Un collectif de 50 jeunes pousses d'entreprises proposent des solutions technologiques pour le quotidien des salariés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le Salon VivaTech à Paris où sont présentes de nombreuses start-up françaises, le 25 mai 2018.
Le Salon VivaTech à Paris où sont présentes de nombreuses start-up françaises, le 25 mai 2018. (MAXPPP)

La "semaine pour la qualité de vie au travail" s'achève. De très nombreuses start up françaises se sont lancées sur ce créneau : améliorer la vie quotidienne au travail grâce à la technologie.

Tour d'horizon des meilleures solutions avec Tehani Leprieur, qui préside la Happytech, un collectif de 50 start up qui "mettent la technologie au service du bien être en entreprise". Qui utilisent par exemple l'intelligence artificielle, les objets connectés, la réalité virtuelle, les applis, pour améliorer notre qualité de vie au travail.

franceinfo : l'un des premiers leviers, c'est d'encourager la pratique du sport en entreprise. Qu'est-ce que la technologie peut faire ?

Tehani Leprieur : par exemple, à travers certaines applications, on va pouvoir organiser des challenges sportifs au sein de l'entreprise, des cours de yoga, de boxe, des cours collectifs, ou avec un coach sportif et le collaborateur a une solution clé en main pour pouvoir prendre son cours à tout moment de la journée.

Autre piste, améliorer la santé psychique des salariés. Concrètement, qu'est-ce que c'est ?

On a par exemple une solution qui est un casque à réalité virtuelle qui va permettre la relaxation immersive. On est en immersion totale pour voyager, écouter de la musique et se relaxer.

Vos start up promettent aussi d'améliorer l'environnement de travail. Par quel moyen ?

On a une solution qui permet de mesurer la qualité de l'air et de pouvoir végétaliser l'espace de manière à enlever les particules qui sont nocives pour les collaborateurs. On a aussi un lit, qui s'appelle "le nuage", qui va permettre un relâchement immédiat, notamment grâce à l'infra rouge long, pour régénérer le corps et se sentir mieux.

Il y a aussi ce qui concerne l'équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle

Ce sont par exemple les services de conciergerie à travers une application pour se faire livrer ses courses, son pressing, toutes ses commandes.

Et tout ce qui concerne l'expression des opinions

Grâce à la technologie, on va pouvoir prendre les feedbacks massifs des collaborateurs et générer des analyses pour pouvoir améliorer l'engagement des collaborateurs au sein de l'entreprise. On peut aussi organiser des rencontres entre salariés, en fonction de leurs centres d'intérêt et de leur disponibilité. 

Vous êtes 50 au sein de ce collectif, mais il y a davantage de start up sur ce créneau du bien-être au travail

On estime qu'il y a 200 solutions sur le marché et on vise à faire de la France un leader en matière de qualité de vie au travail, c'est Emmanuel Macron qui nous a lancé ce défi au lancement de l'association, il y a deux ans. On se développe en Tunisie, en Turquie, en Suisse, aux Etats-Unis et on est sollicité par de nombreux pays pour développer la "happytech" à l'international.

Le Salon VivaTech à Paris où sont présentes de nombreuses start-up françaises, le 25 mai 2018.
Le Salon VivaTech à Paris où sont présentes de nombreuses start-up françaises, le 25 mai 2018. (MAXPPP)