Comment la visioconférence anarchique d'élus d'une petite ville anglaise est devenue virale sur les réseaux sociaux

écouter (3min)

En décembre dernier une réunion zoom de membres du conseil local de Handforth, près de Manchester, a dégénéré. Les participants se sont insultés. La greffière, Jackie Weaver, qui a tenté de calmer les esprits, est devenue une vedette.

Article rédigé par
Olivia Leray - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Quatre des participants d'un conseil municipal en visioconférence à Handforth (Angleterre). (CAPTURE D'ÉCRAN)

En Angleterre, la vidéo du conseil local de la petite ville anglaise de Handforth (6 000 habitants) a été vue plus de trois millions de fois sur internet. Nous sommes en décembre dernier, des élus locaux sont convoqués en vidéo-conférence, en raison de l'épidémie de Covid-19, pour parler urbanisme. Sauf que tout cela va virer à l'anarchie. On connaît les micros non coupés ou les bébés qui interviennent en fond d'écran derrière les parents, là on parle d'insultes, de colère, de fou rire et d'expulsions. Dix-huit minutes de bonheur devenues virales et résumées ici en trois minutes par "The Guardian" : 

La star de cette vidéo c'est Jackie Weaver, greffière missionnée pour "aider" les élus, pendant cette réunion. Au début, on voit Brian Tolver, le président du conseil qui s'impatiente parce que la réunion ne commence pas. C'est Jackie Weaver qui doit donner le feu vert. Au début, elle n'a pas activé sa caméra. Puis elle l'active. Le président du conseil devient odieux, s'énerve, dit qu'elle n'a aucune légitimité pour diriger ce rendez vous : "Vous n’avez aucune autorité ici, Jackie Weaver".

Qu'a cela ne tienne : Mme Weaver l'expulse de la réunion. Un de moins. Expulsions en série, révolte immédiate du vice-président qui tente alors de reprendre le contrôle. Il devient à son tour menaçant et quitte son canapé. L'opposition se marre. Jackie Weaver reçoit néanmoins le soutien de certains conseillers. Elle tient la baraque comme on dit. Mais d’autres restent fidèles au président, le conseiller Barry Burkhill par exemple, qui à son tour devient odieux. Bingo, il se fait aussi virer de la réunion par Jackie. La secrétaire a depuis été vue sur toutes les chaînes de télévision américaines.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers On ne pouvait pas le rater

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.