Cet article date de plus de neuf ans.

Samsung étend sa Galaxy

écouter (5min)
L'évènement avait lieu cette nuit à New York. Le coréen Samsung a présenté son nouveau smartphone vedette : le Galaxy S4. Un moyen pour le fabricant asiatique d'assoir sa domination grandissante dans l'univers mobile.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (©)

Le show avait lieu à Time Square, en plein centre de New
York, et ce n'est sans doute pas un hasard vu l'allure de comédie musicale
digne de Broadway de cette présentation retransmise dans le monde entier par
Internet. Si le Galaxy S4 en lui-même n'est qu'une mise à jour du modèle
précédent, le spectacle, en revanche, a surpris. C'est la première fois que
l'on présentait un téléphone mobile avec de vrais acteurs dont un enfant et des
claquettes. Une présentation résolument grand public, donc, tout comme la cible
visée par le constructeur coréen avec ce nouveau smartphone.

Plus besoin de toucher l'écran

Parmi les nouveautés du Galaxy S4 : la fonction AirView qui
permet d'afficher des informations à l'écran juste en approchant son doigt sans
même le toucher ou encore la détection du regard qui permet de faire défiler automatiquement
les pages. Le Galaxy S4 offre aussi quelques nouveautés côté photo comme la
possibilité de combiner sur un même cliché l'objectif avant et l'objectif
arrière.

Dans la continuité du Galaxy S3

Pour le reste, pas de véritable révolution. Le design reste quasiment
identique avec écran légèrement agrandi Full HD et un poids plume de 130
grammes grâce à l'emploi de polycarbonate - autrement dit du plastique - contrairement
à certains concurrents comme Apple qui continuent à privilégier le verre plus
élégant mais aussi plus lourd et plus fragile. En fait, ce Galaxy S4 n'est pas
fondamentalement du Galaxy S3 qui s'est vendu à plus de 35 millions
d'exemplaires. Samsung va tout faire pour que son nouveau bébé passe la barre des
10 millions en 1 mois après son lancement prévu pour la fin avril.

Au delà d'Android

L'appareil intègre encore d'autres fonctionnalités
logicielles comme un traducteur automatique écrit et vocal ainsi que des
applications dédiées au sport et au bien être. On notera la volonté délibérée de Samsung de proposer ses
propres fonctionnalités - baptisées S-quelque chose - au-delà du système
Android de Google qui fait pourtant tourner l'appareil mais qui n'a pas été
cité au cours de la présentation. Voilà qui traduit sans doute le paradoxe
actuel du coréen : comment monter en puissance sans renforcer par la même
occasion Google et tous les autres smartphones qui fonctionnent avec le même
système.

Surenchère technologique

Bref, ce Galaxy S4 s'annonce comme un beau produit mais pas
réellement spectaculaire. En fait, Samsung est aujourd'hui dans la même galère qu'Apple, victime de la promesse de surenchère technologique : le public rêve désormais de téléphones pliables ou holographiques et l'on se
retrouve avec des produits du 21ème siècle qui se ressemblent de plus en plus
les uns les autres.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.