Nouveau monde, France info

Pour refaire surface, Microsoft renouvelle ses tablettes

Nouvelle fournée d'ordinateurs-tablettes pour Microsoft. Le géant américain a dévoilé lundi ses nouveaux équipements Surface 2 et Surface Pro 2. Cela suffira-t-il à le remettre en selle sur un marché où il peine à s'imposer ?

(©)

Nouveau microprocesseur, meilleure batterie, écran haute
définition... Microsoft va tenter à nouveau de faire surface sur le marché des tablettes (ou en tout cas des ordinateurs super légers). On monte en gamme tout conservant le même concept, la même forme et
la même taille d'écran.

Deux familles de produits

Il y a donc, d'un côté, la Surface qui devient Surface 2, une tablette
sous Windows 8 (désormais Windows 8.1) orientée grand public et, de l'autre, la Surface Pro 2 qui succède à la Surface Pro et
qui, malgré une apparence identique, est en réalité un vrai mini PC portable à
écran tactile. Seule Surface Pro permet d'installer des programmes Windows
habituels.

Meilleure autonomie

Après avoir bien pratiqué la première génération de Surface
Pro, on pouvait espérer trois améliorations en priorité : plus
d'autonomie, plus de mémoire et plus de légèreté. Côté autonomie, Microsoft a compris le problème et annonce 10
heures de fonctionnement sans recharge, en tout cas pour la version grand
public. La tablette est aussi un peu plus légère. En revanche, pas de
changement côté mémoire mais il est vrai que, contrairement à l'iPad, on peut y
connecter un disque dur. Ces nouvelles Surface sont aussi plus puissantes, même si
pour faire du Web et du traitement de texte, cela ne semblait pas forcément une
nécessité. Les prix s'échelonnent de 400 euros environ à près de 1800
euros.

Un pari pour Microsoft

Ces nouveaux produits permettront-ils à Microsoft de
refaire... surface ? Cela s'est plutôt mal passé l'an dernier. Les premières
versions se sont mal vendues. Microsoft a même dû baisser les prix de 15 % à 30
% suivant les modèles. En fait, le géant américain veut surtout pénétrer le marché
des professionnels et éviter de voir les entreprises se tourner vers les
concurrents Android ou iOS. Le pari n'est pas gagné. Surface Pro reste un appareil
hybride insolite que l'on peut trouver un peu lourd pour une tablette et un peu
petit pour un vrai PC. Même si l'atout de l'hyper-portabilité est intéressant.

En tout cas, Microsoft annonce 100 000 applications
désormais compatibles avec Windows 8 contre 10 fois moins au lancement l'an
dernier.

(©)