Nouveau monde, France info

Orange prépare une nouvelle Livebox

Après Bouygues Télécom et Free, l’opérateur Orange annonce à son tour une nouvelle box Internet

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(logo Orange à Paris © Orange)

Quelques jours après le lancement en fanfare par Xavier Niel de la Freebox mini, son alter ego d’Orange, Stéphane Richard, ne pouvait faire moins. Hier à l’occasion d’une conférence baptisée « Essentiels 2020 », il a évoqué lui aussi une mise à jour de son boitier triple play. Il faut dire que les fameuses box concentrent aujourd’hui toute l’innovation des opérateurs. Elles sont au cœur des foyers et constituent le passage obligé vers le monde numérique pour une majorité de français.

Future Livebox en 2016

La dernière Livebox Play est sortie en 2013. La future version sera présentée à la fin de cette année et elle sortira en 2016. Que fera-t-elle ? Elle devrait permettre de regarder des émissions en ultra haute définition (4K) même si Orange rappelle que les contenus sont encore très rares. Une pique à l’encontre de Free qui a axé toute la communication autour de sa Freebox mini sur la possibilité qu’aura précisément cet appareil de diffuser des contenus en 4K.

Pas d'Android

Orange promet aussi des innovations en matière d’interface. En tout cas, contrairement, cette future Livebox ne fonctionnera pas sous Android mais avec un logiciel propriétaire développé par les ingénieurs d’Orange. L’opérateur historique fait donc le choix de ne pas faire entrer Google dans ses appareils, contrairement à Free et Bouygues Télécom.

Par ailleurs, l’opérateur va également lancer le « stick », une petite clé qui se branche sur n’importe quel téléviseur HDMI et qui permet d’envoyer facilement des vidéos ou des photos depuis un smartphone ou une tablette. C’est un peu l’équivalent de la Chromecast de Google. Ce stick, disponible pour l’instant uniquement en Europe de l’est, devrait arriver en France prochainement.

Fibre optique

Enfin, toujours au chapitre des innovations, Orange met l’accent sur la fibre optique. Avec un objectif : raccorder 20 millions de logements en 2022, contre moins de 4 millions aujourd’hui. De son côté, Free a récemment annoncé qu’il comptait 550 000 abonnés très haut débit, en technologie fibre ou VDSL 2.

Bref, les opérateurs français poursuivent leur course à l’innovation. Pour l’instant, pas d’annonces particulières concernant les tarifs qui sont déjà, rappelons-le, particulièrement bas en France par rapport aux autres pays.

(logo Orange à Paris © Orange)