Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Tesla dévoile son camion électrique semi-autonome et un nouveau roadster

Un poids-lourd électrique bourré de technologie avec 800 km d’autonomie… C’est la dernière lubie de l’Américain Elon Musk, patron de la marque Tesla.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Image conceptuelle du futur Tesla Semi
Image conceptuelle du futur Tesla Semi (TESLA)

Tesla a dévoilé le très attendu Tesla Semi lors d'un show de son patron, Elon Musk, dans la nuit du vendredi 17 novembre en Californie. 

Autonomie record

Une autonomie - théorique - de 800 kms (près de 1 000 kms à vide) avec 40 tonnes de charge, grâce à quatre moteurs électriques. Certes, c’est deux fois moins qu’un camion diesel (1 600 kms avec un plein) mais c’est une belle performance pour une propulsion électrique. Du côté de la concurrence, on ne dépasse pas 300/400 km d’autonomie. Tesla annonce même un chargement rapide, à l’aide d’un "megachargeur", permettant de récupérer plus de 600 kms en 30 min. Enfin, grâce à la magie des moteurs électrique, le poids-lourd serait capable d’accélérer de 0 à 100 km/h en à peine 5 secondes.

Semi-autonome

Avec des lignes épurées très futuristes, très aérodynamiques, le Tesla Semi est taillé pour le XXIe siècle. Dans la cabine, le conducteur est assis au milieu, comme dans un train. L’espace est conçu pour que le chauffeur puisse se tenir debout et se mouvoir pendant les trajets. Le camion est équipé du même système AutoPilot que les voitures de la marque, c'est-à-dire régulateur de vitesse adaptatif, freinage d’urgence, maintien de trajectoire, alerte anticollision, etc. Il n’est donc pas autonome à proprement parler mais, si c’est vraiment comme les voitures, une simple mise à jour logicielle devrait permettre de transformer ce camion en camion-robot lorsque la législation le permettra. Il est également prêt pour circuler en convoi avec d’autres camions connectés.

Vue du cockpit de pilotage du Tesla Semi
Vue du cockpit de pilotage du Tesla Semi (Tesla)

Pas avant 2020

La production du camion devrait commencer en 2019, selon Tesla. Cependant, il faut se méfier d’Elon Musk, spécialiste des annonces fracassantes et des délais non tenus. D’ailleurs, la firme est en difficulté actuellement avec son dernier véhicule, Model 3, produit au compte-gouttes. La concurrence n’est pas en reste en matière de camion électrique avec de nombreuses annonces, ces derniers mois, signées Daimler, Volvo, Uber, Google, DAF, Iveco ou Scania. Tout cela devrait donc apparaître sur les routes aux alentours de 2020.

Un roadster de luxe

De son côté, Tesla n’a pas seulement dévoilé un poids-lourd cette nuit. Les portes du camion se sont ouvertes et une magnifique voiture de sport en est sortie : la nouvelle version du roadster de la marque américaine, doté de performances hallucinantes : 0 à 100 km/h en 1.9 secondes (mieux qu’une Formule 1) et 1 000 kilomètres d’autonomie sans recharge. Un record absolu.

Nouvelle version du roadster Tesla
Nouvelle version du roadster Tesla (Tesla)

Image conceptuelle du futur Tesla Semi
Image conceptuelle du futur Tesla Semi (TESLA)