Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Nous avons testé les bouchons d’oreille connectés pour mieux dormir

La marque Bose lance les premiers bouchons d’oreilles connectés. Il s’agit de minuscules oreillettes diffusant des bruits d’ambiance censés favoriser le sommeil et couvrir les bruits dérangeants.   

Les Sleepbuds de Bose sont d\'une extrême miniaturisation.
Les Sleepbuds de Bose sont d'une extrême miniaturisation. (JEROME COLOMBAIN / RADIO FRANCE)

Neuf millions de Français souffrent quotidiennement du bruit (voitures, motos, camions poubelles, avions, etc.), notamment la nuit. Des bouchons d'oreilles connectés débarquent sur le marché et permettent de mieux dormir. Les Sleepbuds de Bose sont de minuscules oreillettes intra-auriculaires, dotées d’embouts en caoutchouc qui constituent la première barrière physique contre le bruit et qui diffusent des sons apaisants de vagues, de vent, de pluie, de cascade ou de forêt. Le meilleur moyen de lutter contre un bruit dérangeant est, en effet, de le masquer par un autre bruit plus agréable.

Confortable et apaisant

À l’usage, on constate que le confort est au rendez-vous et que les oreillettes se font totalement oublier, même si l’on pose l’oreille sur l’oreiller. Les sons diffusés (durant quelques heures pour s’endormir ou toute la nuit, selon les réglages), sont réellement apaisants et contribuent à nous entraîner agréablement dans les bras de Morphée. On pourrait obtenir le même résultat avec des oreillettes classiques sauf que celles-ci sont trop grosses pour que l’on puisse dormir avec sans gêne. Les Sleepbuds sont réellement minuscules (1 cm × 1 cm) et très légères (1,4 g) avec une autonomie annoncée de 16 heures.

Pour se réveiller, il est possible de programmer des petites musiques préenregistrées. Malheureusement, impossible de diffuser sa propre musique ou la radio, par exemple franceinfo, car ce ne sont pas des oreillettes traditionnelles connectées au smartphone (cela obligerait à maintenir une connexion Bluetooth active dans l’oreille tout au long de la nuit et cela consommerait trop de batterie). À noter : les oreillettes n’intègrent pas non plus de technologie de réduction de bruit active, comme sur les casques audio, pour l’instant impossible à miniaturiser. Le prix n’est pas donné : environ 270 euros.

Des technologies anti-bruit prometteuses

Il existe de plus en plus de technologies pour lutter contre le bruit (exemple : écouteurs Tilde pour les bureaux en open space ou système Silent Space pour casser l’intelligibilité des conversations). Des entreprises promettent aussi des dispositifs de réduction de bruit active, par inversion de phase, pour les habitations, qui permettraient d’avoir la fenêtre ouverte sur une rue pourtant très passante. Mais tout cela reste pour l’instant encore à l’état de prototype. Le bruit est un fléau contre lequel il est très difficile de lutter technologiquement malgré des pistes intéressantes.    

Les Sleepbuds de Bose sont d\'une extrême miniaturisation.
Les Sleepbuds de Bose sont d'une extrême miniaturisation. (JEROME COLOMBAIN / RADIO FRANCE)