Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Les technologies au service des seniors

Le Salon des seniors s'ouvre à Paris. Plusieurs technologies spécialement destinées aux personnes âgées sont présentées.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un senior et sa tablette (illustration).
Un senior et sa tablette (illustration). (VALERY HACHE / AFP)

55% des seniors utilisent un ordinateur fixe ou portable (Viavoce/Harmonie Mutuelle). 35% ont un smartphone et 27% d'une tablette tactile. Plus de la moitié utilisent Internet tous les jours (Domitys/IFS). Que font-ils sur le web ? Dans l’ordre : Facebook, YouTube, Skype, WhatsApp et Trip Advisor. Enfin, les seniors ont confiance dans le développement de la télémédecine et de la santé connectée (42%).

Les promesses de la "silver economy"

Il y a de plus en plus d’innovations destinées aux seniors : des capteurs qui, couplés au smartphone, peuvent être utilisés pour le maintien à domicile. Plusieurs marques proposent des smartphones simplifiés à grosses touches (Doro) ou des tablettes à interfaces adaptées avec même des services d’assistance à distance (Faciltotab, Ordissimo). Enfin, des produits numériques non conçus spécifiquement pour les seniors sauront également les séduire, comme les assistants vocaux qui permettent de piloter les éclairages ou les volets roulants à la voix. Autant de produits numériques qui entrent dans ce que l’on appelle la "silver economy", c'est-à-dire l’économie des produits et services destinés aux seniors.

L'innovation pour prévenir les chutes

L’un des défis est la détection des chutes des personnes âgées qui sont à l’origine de 12 000 décès par an chez les plus de 65 ans. Contre cela, la vidéosurveillance en temps réelle se révèle difficile et onéreuse. Aussi d’autres solutions se développent. L’entreprise israélienne Vayyar utilise les ondes radio pour détecter les personnes à leur domicile et peut repérer une position assise, debout ou allongée et même une chute ou arrêt respiratoire. Une start-up canadienne, Aerial, utilise pour sa part la variation des ondes wifi.

Enfin, l’opticien Atoll lancera en septembre prochaine des lunettes anti-chutes. Il s’agit de lunettes normales contenant une puce dans une branche pour détecter la chute et une batterie dans l’autre. Le dispositif communique sans fil avec une borne qui est reliée avec un service d’assistance. Un procédé de surveillance bien plus discret qu’une balise à porter au poignet ou autour du cou (150 euros sans les verres).

Salon des seniors : du 5 au 8 avril à Paris Porte de Versailles

Un senior et sa tablette (illustration).
Un senior et sa tablette (illustration). (VALERY HACHE / AFP)