Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Le jour où le numérique tuera définitivement l’argent liquide

Tout l’été sur franceinfo, "Nouveau Monde" explore le futur… Y aura-t-il encore de l’argent liquide dans les années à venir ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des cryptomonnaies.
Des cryptomonnaies. (ARTYOM GEODAKYAN / TASS)

C’est une quasi-certitude, la monnaie physique, inventée vers 600 avant JC pour remplacer le troc, disparaîtra un jour du fait de la numérisation du monde. L’argent liquide devrait tout simplement tomber en désuétude. Dans plusieurs pays, le cash est en perte de vitesse. En Chine mais aussi en Europe, en Suède, au Danemark et en France. Seulement 28% des paiements se ferait encore en espèces dans les commerces de l’Hexagone. C’est l’un des taux les plus faibles d’Europe. La France est même championne d’Europe du sans contact.

En France, le rapport Cap 2022 préconise d’aller vers une société sans cash (ce qui ne signifie pas que les espèces disparaîtront en 2022, contrairement aux fake news qui circulent sur les réseaux sociaux). Partout dans le monde, on commence à voir certains commerces qui n’acceptent plus les pièces et les billets.

Quels moyens de paiements dans le futur ?

La bonne vieille carte bancaire, inventée dans les années 70, est la première à pousser le cash vers la tombe, surtout depuis qu’elle autorise le paiement de petits montants en sans contact. Cependant, la CB elle-même pourrait bien disparaître avant même l’argent liquide, au profit des cartes bancaires dématérialisées dans les smartphones ou les montres connectées. Ce mode de paiement connaît pour l’instant encore une utilisation totalement marginale (environ 1% des paiements en France) mais il est évident qu’il va se développer. Le smartphone permet de payer via la technologie sans contact (NFC) ou bien par présentation d’un QR code (très utilisé en Chine avec les deux applications vedette Alipay et Wechat).

L’avènement des cryptomonnaies (ex : la future monnaie Libra de Facebook) risque d’accélérer encore le processus de dématérialisation. Enfin, il y a le paiement par reconnaissance faciale ou par tout autre moyen biométrique, comme la reconnaissance des veines de la main ou des battements du cœur.

Des cryptomonnaies.
Des cryptomonnaies. (ARTYOM GEODAKYAN / TASS)