Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Google lance son système de paiement Google Pay en France

Payer avec son mobile est possible depuis plusieurs années mais c’est une pratique encore peu répandue. L’arrivée de Google sur ce marché changera-t-elle les choses ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Démonstration de paiement via Google Pay avec un smartphone et un compte Revolut.
Démonstration de paiement via Google Pay avec un smartphone et un compte Revolut. (JEROME COLOMBAIN / RADIO FRANCE)

Disponible en France à compter du mardi 11 décembre 2018, Google Pay permet de régler des achats en ligne, sur les sites acceptant ce mode de paiement, et aussi en magasin, via tout terminal de paiement sans contact (NFC). En magasin, tout paiement d’un montant de moins de 30 euros s’effectue sans code. Au-delà, il faut obligatoirement s’authentifier par mot de passe ou par empreinte digitale. L’utilisation de Google Pay nécessite un smartphone Android ou une montre sous Android Wear. Elle n’est pas disponible sur iPhone.

Pour utiliser Google Pay, il faut lier un compte bancaire à son compte Google. Problème : très peu d’établissements bancaires sont compatibles. Au lancement, seul Boursorama (filiale de Société Générale) et des "néobanques" comme Revolut, N26, Boon ou Lydia acceptent Google Pay. La firme américaine précise toutefois que la solution est ouverte et peut-être adoptée par n’importe quelle banque.
Cependant, les banques traditionnelles rechignent à se lier aux GAFA et préfèrent privilégier leurs propres solutions comme Paylib ou Lyf Pay.

Plus sûr et plus rapide 

Quel est l’intérêt d’utiliser un système de paiement dématérialisé sur smartphone ? En magasin, cela rend les transactions plus rapides et plus faciles qu’avec des espèces. Cela permet aussi de payer quand on n’a pas sa carte bancaire sur soi. Pour les achats en ligne, il est plus rapide de cliquer sur un bouton Google ou Apple que de saisir ses coordonnées de carte bancaire (mais il faudra parfois taper ses identifiants). Google, comme Apple, se pose aussi, dans une certaine mesure, comme tiers de confiance. Les sites qui proposent ces modes de paiement sont, en principe, fiables.

Trop de systèmes de paiement 

Google Pay, Apple Pay, Samsung Pay, Paylib, LyfPay, Paypal, Lydia, etc. On assiste à une multiplication des solutions de paiement. Pas facile de s’y retrouver ! Ce marché n’est pas encore vraiment structuré et chacun tente d’imposer son  "wallet" (portefeuille numérique). Actuellement, seuls 10% des possesseurs de smartphones utilisent leurs mobiles pour payer.

Combien ça coûte ?

Google Pay est gratuit pour les clients et pour les marchands. Google précise qu’il n’y a pas d’exploitation des données personnelles liées au paiement. Cependant, les marchants ont la possibilité d’adresser des notifications promotionnelles géolocalisées aux clients. À noter que les portefeuilles numériques ne servent pas seulement à payer. Ils permettent également de stocker cartes de fidélité, cartes d’embarquement d’avion ou tickets de cinéma. En revanche, alors que Google Pay permet de prendre le métro à Londres ou à Moscou, ce n’est pas le cas en France où l’intégration des titres de transports en commun dans les smartphones Apple ou Google sont très en retard.

Démonstration de paiement via Google Pay avec un smartphone et un compte Revolut.
Démonstration de paiement via Google Pay avec un smartphone et un compte Revolut. (JEROME COLOMBAIN / RADIO FRANCE)