Internet : les GAFA échappent à une taxe de l'UE

Emmanuel Macron s'est engagé à taxer les géants du web. Il faut l'accord unanime de l'UE, mais des pays font de la résistance.

Voir la vidéo
France 3

Sur la photo de famille célébrant les 20 ans de l'Eurogroupe, Bruno Le Maire tente de faire bonne figure, mais il sait bien qu'il a perdu. Pour taxer les géants du numérique à hauteur de 3% de leur chiffre d'affaires, le ministre français de l'Économie avait besoin d'un accord européen à l'unanimité. Il a obtenu une fin de non-recevoir de l'Irlande, des pays nordiques et un refus poli des Allemands qui souhaitent un accord plus large. Une solution internationale pourrait être trouvée à l'issue des travaux de l'OCDE en 2020. Il est urgent d'attendre.

"L'UE doit ouvrir la voie"

Pour Paris, l'Union européenne ne doit pas baisser les bras. "En attendant, l'UE doit ouvrir la voie", déclare le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire au micro de France 3. Derrière la question de la taxation des GAFA, l'enjeu central est celui de l'affirmation d'une véritable souveraineté européenne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Parlement européen se penche, mercredi 12 septembre, sur la réforme des droits d\'auteur.
Le Parlement européen se penche, mercredi 12 septembre, sur la réforme des droits d'auteur. (DAMIEN MEYER / AFP)