Nouveau monde, France info

Le folie des caméras embarquées

Elles permettent de filmer ses propres exploits sportifs : les petites caméras vidéo "tout terrain". Un véritable phénomène.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

VTT, parachutisme, surf ou ski... Les sportifs et notamment
les fans de sport extrême raffolent de ces petites caméras qui permettent de
filmer au plus près leurs exploits. Elles se fixent sur un casque, au bout d'un
ski ou simplement sur le thorax grâce à de nombreux accessoires. Elles sont résistantes
et étanches. Bref, elles passent partout. Elles coûtent entre 250 et 450 Euros
environ.

La plus connue c'est la GoPro. Marque américaine qui
détient près de 20% du marché avec pas loin d'1 million d'exemplaires vendus l'an
dernier.

Par exemple, le parachutiste Félix Baumgartner était
ainsi équipé d'une GoPro lors de son saut spatial la semaine dernière. Moins
glorieux, c'était aussi la caméra utilisée par le terroriste Mohammed Merah
pour filmer ses crimes.

Quoi qu'il en soit, ces petites caméras tout terrain sont
devenue un vrai phénomène. La GoPro est l'accessoire favori de nombreux jeunes qui
s'en servent pour immortaliser leurs exploits à ski, skate, vélo ou plongée
sous-marine. La marque bénéficie d'un formidable marketing  qui ne coûte rien
puisque les fans qui postent leurs propres vidéos sur Youtube contribuent eux-mêmes
à la notoriété du produit.

GoPro vient de dévoiler la toute dernière version de son
joujou : la HD Hero 3 qui sortira la semaine prochaine. Plus compacte et
plus légère, elle se décline en 3 versions. Les plus chère permet de filmer en
très haute résolution 4K c'est-à-dire en 3840 x 2160 pixels ce qui produit
évidemment des images de toute beauté. Cependant, pour éviter des fichiers
vidéo énormes qui rempliraient la carte-mémoire à toute vitesse, l'enregistrement
vidéo dans cette résolution est limité à environ 15 images par secondes.

Point faible de ces petites caméras : elles n'ont
pas d'écran de contrôle même si ce ne serait évidemment pas très utile lorsqu'on
a la caméra fixée sur sa tête. En revanche, on peut la piloter à l'aide d'une
télécommande ou même via une application iPhone (prochainement Android) grâce au
Wifi.

Les marques concurrentes ne sont pas en reste comme, par
exemple, la l'américain Midland ou le japonais Sony avec sa petite Action Cam.

D'aucuns verront dans ce phénomène le symbole d'une époque
hautement narcissique où l'on ne pense qu'à se filmer soi-même. D'autres se
contenteront d'admirer sur Internet les images magnifiques produites par ces
petites caméras. 

(©)