Cet article date de plus de neuf ans.

Firefox à l'assaut des mobiles

écouter (5min)
Un nouvel acteur fait son apparition au salon des technologies mobiles de Barcelone : il s'agit du logiciel libre Firefox qui espère concurrencer les tout puissants Android et iOS.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

iOS, Android, Windows Phone, BlackBerry... On pensait que
tout était dit en matière de systèmes d'exploitation pour smartphones mais
voici un petit nouveau. Sa mascotte est un renard et les internautes le
connaissent déjà puisqu'il s'agit de Firefox. Jusqu'à présent simple navigateur
Internet, Firefox devient aujourd'hui système d'exploitation pour mobiles et il
fait ses débuts officiels au salon Mobile World Congress de Barcelone.

Le système d'exploitation, c'est le moteur du téléphone
mobile. Mais le marché est déjà bien encombré avec le poids lourd Android qui
pèse à lui seul 70% du secteur suivi d'iOS, le système d'Apple, qui en
représente 20%. Les suivants,

Windows Phone et BlackBerry, se partagent les miettes.
Autant dire qu'on voit mal comment il y aurait de la place pour un nouvel
acteur. D'autant que pour les consommateurs, cela veut dire une nouvelle
famille de smartphones non compatible avec les iPhone, Galaxy, Xperia et autres
Lumia et pour les fournisseurs de contenus de nouvelles applications à
développer ce qui a un coût. Bref, le pari semble impossible à relever. Tristan
Nitot, le représentant français de la fondation Mozilla, éditrice de Firefox,
en est bien conscient. Cependant, il ne se lasse pas d'expliquer sa philosophie
aux nombreux visiteurs du stand de la fondation à Barcelone. D'abord, Firefox OS
a un premier atout majeur : il n'y a derrière cette marque ni un géant du Web
ni un constructeur mais une communauté de développeurs puisque Firefox OS est
un logiciel libre. Ensuite, le développement d'applications sous Firefox OS
n'est en réalité qu'une adaptation des standards techniques ouverts du Web
notamment le langage HTML 5. Autrement dit, rien de plus facile que de créer des
applis. Il en existe déjà des milliers. Enfin, ce n'est pas le marché saturé de
l'Occident que vise le petit renard mais celui des pays émergeants. Il existe une
demande pour des smartphones moins évolués mais plus résistants et moins chers,
assure Tristan Nitot. Un marché potentiel de 2 milliards d'utilisateurs. Bref,
Firefox OS va tenter de s'imposer comme la plateforme des smartphones bon
marché pour la partie du monde aujourd'hui la moins connectée.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.