Nouveau monde : objets connectés, France info

La cuisine hyper-connectée est désormais une réalité

S’il y a bien une pièce de la maison qui n’est pas épargnée par la révolution des objets connectés, c’est la cuisine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Le four qui dialogue avec le réfrigérateur , ce n’est plus un rêve. En tout cas, en Asie. Ecran tactile, gestion automatisée des stocks, des dates de péremption, proposition de recettes en fonction des aliments disponibles, commande en ligne directement depuis l'écran et même, chez certains fabriquants (LG), un programme diététique personnalisé avec recettes de cuisine qui s’affichent sur l'écran du réfrigérateur.

Plus près de nous : le lave-linge connecté que l’on programme et dont on surveille le fonctionnement avec son smartphone est commercialisé en France par Samsung. 

Bouilloire, cafetière et cocotte-minute

Pendant la lessive, toujours avec votre smartphone, vous pouvez programmer votre bouilloire connectée pour que l’eau soit à bonne température lorsque vous vous réveillez le matin. Bon… 130 Euros juste pour ne pas avoir à se lever et encore à condition qu’il y ait de l’eau dedans, c’est un peu cher.

Plus utile, peut-être, la cafetière connectée . Il y a, par exemple, celle qui permet de programmer à distance des petites recettes genre capuccino. Ou bien la cafetière installée en entreprise pour commander un café par SMS et lorsque vous arrivez à la machine le café est prêt avec même les derniers chiffres de votre numéro de téléphone dessinés dans la mousse… Il y a enfin capteurs du système français Mother qui contrôle si vous n’ingurgitez pas trop de café dans la journée.

Toujours dans la cuisine : la cocotte-minute connectée (Nutricook connect). Signée Seb, elle a été dévoilée au dernier salon CES de Las Vegas. Le principe est toujours le même : on utilise la convivialité du smartphone pour piloter l’objet connecté. Ici, on peut programmer le temps de cuisson et surveiller à distance comment ça se passe.

Utile ou gadget ?

Tout cela se marrie très bien avec la balance de cuisine connectée (Optiss Smart de Tefal) : elle pèse les aliments, calcule les proportions pour adapter une recette au nombre d’invités et fait les conversions d’unités pour les liquides.

Enfin, il y a la goute connectée d’Evian  : un petit joujou aimanté qui se fixe sur la porte du réfrigérateur et qui permet, d’un seul clic de commander, une livraison de bouteilles d’eau. Aux Etats-Unis, Amazon propose encore mieux avec le Dash, un petit accessoire pour scanner les codes barres des produits manquants afin de les recommander automatiquement en ligne.

Il faudra sans un peu de temps pour distinguer, à l’usage, parmi tous ces objets connectés, ce qui s’avère vraiment utile et ce qui relève du gadget attrape-gogo destiné simplement à surfer sur la vague.

 

(©)