Mon info, France info

Mon info. Les astronomes en colère contre Elon Musk qui prévoit d'envoyer plusieurs milliers de satellites dans le ciel

42 000 satellites vont être lancés dans les prochaines années pour couvrir totalement la planète par internet à haut débit. C'est l'idée du milliardaire Elon Musk. Les astronomes affirment que ces satellites vont polluer visuellement le ciel. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les satellites Starlink sont visibles dans le ciel près de Salgotarjan (Hongrie), le  25 novembre 2019.
Les satellites Starlink sont visibles dans le ciel près de Salgotarjan (Hongrie), le  25 novembre 2019. (PETER KOMKA / EPA/MTI)

Plus qu'inquiets, les astronomes sont en colère et envisagent même de porter plainte devant la Cour de justice internationale pour atteinte au patrimoine mondial. Elon Musk a en effet pour ambition de permettre une connexion à haut débit sur toute la planète grâce à une myriade de satellites. 
Ce projet baptisé Starlink, mené par la société SpaceX, a déjà envoyé 240 satellites de télécommunication en orbite. Chacun aussi gros qu'une malle de 260 kg. D'ici cinq ans, la société prévoit d'en envoyer 12 000 pour atteindre ensuite 42 000 dans les prochaines années. Si bien qu'il n'y aura plus de place pour voir les étoiles à cause de ces constallation artificielles. D'où l'inquiétude de ces astronomes qui ont déjà lancé une pétition qui a recueilli près de 2 000 signatures.

Ces compagnies mènent ces projets en toute légalité

Les organismes chargés de réguler l'accès à l'espace ne peuvent pas empêcher l'envoi de ces satellites car les entreprises respectent toutes les règles. Des lois qui datent d'une époque où envoyer un satellite était une opération difficile. Une époque à laquelle on pensait en lancer au mieux quelques dizaines par an. Il était impossible d'imaginer que des boîtes privées puissent le faire. Au-delà de SpaceX, Facebook et Amazon envisage de se lancer. L'enjeu est important. Les connexions internet par satellite rapporteront 30 milliards de dollars en 2025.

Les satellites Starlink sont visibles dans le ciel près de Salgotarjan (Hongrie), le  25 novembre 2019.
Les satellites Starlink sont visibles dans le ciel près de Salgotarjan (Hongrie), le  25 novembre 2019. (PETER KOMKA / EPA/MTI)