Mômes trotteurs, France info

Mômes trotteurs. Visite chez un maître artisan bourrelier en Haute-Savoie

Didier Perrillat-Monet est maître artisan bourrelier au Grand Bornand. Il travaille le cuir, et son savoir-faire est ancestral.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'artisan bourrelier Didier Périllat-Monet au micro des Mômes Trotteurs.
L'artisan bourrelier Didier Périllat-Monet au micro des Mômes Trotteurs. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

"Je suis déjà venue dans cette boutique-atelier pour acheter un petit porte-monnaie super joli pour mon papi", raconte Romy. Margaux et Janelle font sonner quelques cloches aux colliers en cuir. "Elles sont portées par les vaches, on les entend tinter quand elles sont dans les alpages."

Nos jeunes reporters ouvrent aussi des boîtes en forme de coeur, et essayent des bracelets, eux aussi en cuir. "On trouve pleins d'idées cadeaux,!" Comme des ceintures, tableaux, ronds de serviettes, porte-clefs, maroquinerie et des produits personnalisés gravés au laser ou sculptés mains.

L'artisan fabrique aussi des sonnettes avec courroies.

Sonnettes avec courroies fabriquées par Didier Périllat-Monet au Grand Bornand.
Sonnettes avec courroies fabriquées par Didier Périllat-Monet au Grand Bornand. (Didier Périllat)

"Un bourrelier au départ, c'est un artisan qui fait de l'harnachement pour les chevaux, explique Didier Périllat. Jadis, on travaillait avec les chevaux, et on leur mettait des harnais sur le dos et autour du cou, à l'époque on n'avait pas de tracteur. Aujourd'hui, c'est fini, mais moi je crée des colliers pour tenir les cloches qu'on met aux vaches."

Alènes (poinçons pour percer le cuir), couteaux, pinces...

Didier Périllat dévoile à nos trois Mômes Trotteuses des outils centenaires dont l'abat-carre, qui sert à couper les angles du cuir. "Regardez, ça c'est un fusil, il sert à redonner du fil à un couteau."

Il travaille notamment le cuir végétal tanné au suif. Il leur apprend à taper avec un marteau les yeux fermés.Et leur dévoile une machine à coudre datant de 1850-60. Les filles tournent son volant de 30 kilos! Dur, dur... "Tu peux sourire en même temps !", plaisante Didier, réputé aussi pour son humour.

Chez l\'artisan bourrelier Didier Périllat-Monet, au Grand Bornand.
Chez l'artisan bourrelier Didier Périllat-Monet, au Grand Bornand. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

"Vous avez vu tout ce qu'on peut faire avec nos mains ?"

"Ce qui est important, c 'est que vous fassiez un métier que vous aimez, insiste l'artisan. Peu importe le métier que tu fasses, y en a pas un qui est moins bien que les autres. Y a ton métier, celui que tu aimes. Mais il faut se donner les moyens de le faire. Chacun est différent, c'est ça qui fait le charme de la vie." Et Janelle de lui demander : "Tu nous apprendras alors si on veut aussi devenir bourrelier ?" "Pourquoi pas !" conclut Didier.

Romy, Margaux et Janelle découvrent le métier ancien de bourrelier au Grand Bornand.
Romy, Margaux et Janelle découvrent le métier ancien de bourrelier au Grand Bornand. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Didier Perrillat - Maître Artisan Bourrelier

280 route de Villavit 74450 Le Grand-Bornand - Haute-Savoie

T : 04 50 32 12 73  Mail: contact@bourrelier-hautesavoie.com

L\'artisan bourrelier Didier Périllat-Monet au micro des Mômes Trotteurs.
L'artisan bourrelier Didier Périllat-Monet au micro des Mômes Trotteurs. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)