Mômes trotteurs, France info

Mômes trotteurs. Surf, nature et vélo à Jersey

15 km sur huit. Cette île anglo-normande peut se parcourir à pied et à vélo. Mathieu, 11 ans et ses frères jumeaux Florian et Alexandre, 10 ans, nous font découvrir sa beauté.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Alexandre, Mathieu et Florian. Nos trois mômes trotteurs nous font découvrir leur île de Jersey.
Alexandre, Mathieu et Florian. Nos trois mômes trotteurs nous font découvrir leur île de Jersey. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

La journée commence avec Alexandre et Matthieu par une séance de surf sur la plage de Saint-Ouen. "On s'est vraiment éclatés!" D'ici, on voit l'île de Guernesey et le phare de la Corbière, qui date de 1874. "C'est le phare le plus vieux des îles anglo-normandes. Et on voit très bien que ses murs sont énormes et faits pour résister aux conditions météo de la Manche." C'est le premier phare britannique à avoir été construit en béton.

Phare de la Corbière, à Jersey.
Phare de la Corbière, à Jersey. (Office de tourisme de Jersey)

Cette plage -la plus longue de l'île- s'étire sur toute la côte ouest de Jersey. Trois communes se la partagent : Saint-Ouen, Saint-Peter et Saint-Brelade. 

Alexandre et son grand frère Mathieu font du surf sur une plage à Saint-Ouen, commune de l\'île anglo-normande de Jersey.
Alexandre et son grand frère Mathieu font du surf sur une plage à Saint-Ouen, commune de l'île anglo-normande de Jersey. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Puis en voiture, direction le zoo de Jersey situé au Manoir des Augrès à La Trinité. En chemin, nous croisons des vaches de Jersey. "Leur lait est importé jusqu'en Chine!" Un panneau indique "attention aux crapauds!" "Le crapaud, c'est l'emblème de notre île. Et c'est à l'origine d'une insulte. Car autrefois, les habitants de Guernesey appelaient ceux de Jersey des "crapauds" et donc les gens de Jersey ont répliqué en les appelant des ânes!" Aujourd'hui, ils ne se traitent plus ainsi, "mais il y a toujours une petite compétition entre les deux îles."

En parcourant Jersey, on découvre aussi le nom des rues écrit en Jèrriais. "Le patois de l'île ressemble au français parce qu'avant l'île était française. Et aujourd'hui, à Jersey, les Etats de Jersey ont conservé des lois très spéciales, qui datent de l'époque des Normands de Guillaume Le Conquérant." D'ailleurs, en février dernier, l’Assemblée des États de Jersey a adopté le Jèrriais comme langue officielle.

Puis cap sur Gorey, petit port de pêcheurs entouré de cottages colorés. Il abrite un des sites les plus visités de Jersey: le château médiéval de Mont Orgueil, dit "château de Gorey", à l'extrémité sud-est de la paroisse de Saint-Martin sur la commune de Gorey. Il date du 13e siècle. Depuis son sommet, on découvre notamment la baie de Grouville, les champs de pomme de terre Jersey Royals, les parcs d’huîtres anciens, qui se dévoilent à marée basse et les bateaux de pêche.

Château médiéval de Mont-Orgueil, à Gorey sur l\'île de Jersey.
Château médiéval de Mont-Orgueil, à Gorey sur l'île de Jersey. (Office de tourisme de Jersey)

Nous y retrouvons Florian, le frère d'Alexandre et Mathieu. "On adore les canons du château et là-bas on peut voir des lézards..." Et voici le trio, qui se livre un combat d'épée. "Entre frères, tu sais, c'est normal au Moyen-Age!" rigolent-ils. Quand on demande à Florian s'il est un preux chevalier il répond "euh non, mais j'm'entraîne là!"

Auraient-ils aimé vivre à cette époque? "Non, à cause des maladies et puis c'était une île très vulnérable, souvent attaquée", rétorque Mathieu. "Et moi non plus je n'aurais pas aimé, indique Florian, je préfère les brosses à dents électriques, la PS4 et le papier toilette!" 

Combat à l\'épée au château de Gorey entre Alexandre, Florian et Matthieu.
Combat à l'épée au château de Gorey entre Alexandre, Florian et Matthieu. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

A Jersey, nos trois mômes trotteurs s'adonnent à la pêche. "On pêche beaucoup, par exemple sur le banc de sable de Gorey. Pour le bar et le colin, on va aux Ecréhous. Sinon, il y a la pêche à marée basse, et là, on va dans les trous à homards ou à crabes avec des crochets pour aller les chercher."

A Jersey, le chant des oiseaux nous accompagne en permanence. "C'est comme ça, c'est à l'état sauvage. Les oiseaux n'ont pas peur de nous, vu qu'à Jersey la plupart des espèces sont protégées. Et mon oiseau préféré c'est le fou de bassan, note Matthieu. J'aime cet oiseau marin, qui plane au-dessus de nous, il est très beau avec sa tête jaune et ses yeux bleus."

Matthieu dans son potager à Saint-Martin, sur l\'île de Jersey.
Matthieu dans son potager à Saint-Martin, sur l'île de Jersey. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Après avoir dégusté un burger et quelques spécialités au crabe chez Crab Shack (la cabane aux crabes) en face de la mer, les kids nous font découvrir leur potager. "Dans notre village, c'est la campagne. Il y a beaucoup de champs autour, des moutons. C'est vraiment idéal ici, tu n'entends personne. Les gens ont vraiment du respect pour le silence." Et Mathieu de préciser: "Hier j'ai fait du jardinage, j'ai cueilli de l'oseille pour préparer notre soupe."

Et on enfourche les vélos pour nous rendre à La Hougue Bie, à Grouville. "C'est un site néolithique, à l'époque des hommes préhistoriques." Florian aime particulièrement l'église perchée sur sa colline. Et on entre dans "le plus gros tumulus au monde", où les hommes allaient prier. Dans cette grotte "à l'équinoxe, le soleil entre à l'intérieur et illumine tout l'endroit." Sur ce site  se dresse aussi un dolmen découvert en 1925.

Et on repard à vélo sur les petits chemins de campagne en traversant des tunnels d'arbres...

Florian nous fait visiter le site préhistorique de La Hougue Bie, à Jersey.
Florian nous fait visiter le site préhistorique de La Hougue Bie, à Jersey. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Alexandre, Mathieu et Florian. Nos trois mômes trotteurs nous font découvrir leur île de Jersey.
Alexandre, Mathieu et Florian. Nos trois mômes trotteurs nous font découvrir leur île de Jersey. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)