Voyage et découvertes, France info

Mômes trotteurs. Escapade à Moulins en compagnie de Zélie et Éléonore.

Moulins se trouve dans le Nord de l'Auvergne, dans le département de l'Allier.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Eléonore et Zélie dans les rues de leur ville, Moulins, dans l\'Allier (03).
Eléonore et Zélie dans les rues de leur ville, Moulins, dans l'Allier (03). (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

"Il y a environ 27.000 habitants dans l’agglomération de Moulins."

Eléonore, 12 ans et sa sœur Zélie, 8 ans nous guident dans leur ville. Légèrement vallonnée, Moulins est située sur les contreforts du Massif Central. "L’Allier est une grande rivière dans Moulins, et avant, il y avait des moulins à eaux surtout. Donc c’est pour ça que cette ville s’appelle Moulins", explique Zélie.

Une belle meunière à l'origine du développement de Moulins

Le centre médiéval de Moulins
Le centre médiéval de Moulins (Office de tourisme de Moulins)

La légende raconte aussi que la ville s’est développée grâce à un souverain Bourbon tombé amoureux d’une belle meunière moulinoise. Pour la retrouver, il aurait fait édifier à Moulins, un pavillon de chasse transformé par la suite en petit palais. "Et là on arrive dans le centre historique de Moulins avec des maisons du 15ème siècle."

Pauline, qui adapte sa visite guidée aux enfants, nous rejoint pour nous emmener au 2, rue des Orfèvres. "Alors les filles, est-ce que vous pourriez me décrire cette maison du Moyen-Âge ?" interroge-t-elle. "C’est surtout une maison en bois avec de la pierre à certains endroits. Le bois est vieux, il s’abîme", répond Zélie. "La maison date de 1460. Elle appartenait à monsieur Thierry Declève, qui était barbier et chirurgien des ducs de Bourbon", précise la guide. A l’époque, rue des orfèvres, on travaille l’or. C’est un quartier riche parce qu’on est tout à côté du château. Plus bas, on trouve la rue des Bouchers et encore plus bas la rue des Tanneries.

Moulins, sa tour \"la Malcoiffée\" et sa cathédrale
Moulins, sa tour "la Malcoiffée" et sa cathédrale (JEAN-MARC TEISSONNIER)

Puis nous descendons jusqu’au pied du château des Ducs de Bourbons. Depuis la courtine, on dispose d’un beau panorama sur Moulins. D’en bas, on contemple la "Mal Coiffée", qui désigne l’ancien donjon du château. Elle a été construite à partir de 1375 à la demande de Louis II de Bourbon (3ème Duc de Bourbon). Et c’est en observant la toiture de la tour carrée du château que Louis II se serait exclamé : "C’est une belle tour, mais elle est mal coiffée !" A partir de 1780, sous l’occupation et jusqu’en 1984, elle fait office de prison.

Moulins, à 1h30 de route des volcans d’Auvergne

Puis nous rejoignons la cathédrale. Pour voir ses deux grandes flèches, il faut bien lever la tête ! Elle est édifiée au 16ème puis au 19è siècle avec des pierres calcaires blanches et des pierres noires de Volvic, "c’est la pierre volcanique", précise Eléonore. Et oui, Moulins n’est qu’à 1h30 de route des volcans d’Auvergne !

La cathédrale abrite un joyau : le triptyque du maître de Moulins "avec au centre la Vierge Marie, qui porte Jésus avec plein d’anges autour, détaille Eléonore. Il y a d’un côté le roi et de l’autre la reine." Il s’agit de Pierre II de Bourbon et de son épouse Anne de France. C’est le couple ducal, qui a mené Moulins à son apogée au début du 16ème siècle, au moment de l’extension du château des ducs de Bourbon (qui subit un incendie en 1755). Et justement nous traversons la place Anne de France, où Zélie et Eléonore vont faire les boutiques et chercher le pain.

Zélie et Eléonore, deux jeunes Moulinoises devant le Grand Café, fréquenté jadis par Coco Chanel.
Zélie et Eléonore, deux jeunes Moulinoises devant le Grand Café, fréquenté jadis par Coco Chanel. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Nos deux mômes trotteuses nous font aussi découvrir le Grand Café et commandent un chocolat chaud. "Ce café est particulier d’abord parce qu’il a plein de miroirs, expliquent-elles. On peut se voir plus de cent fois, on a l’impression d’être dans une immense allée." Et ce décor Art déco était du goût de Coco Chanel. A la Belle époque, la styliste fréquentait cette brasserie (1899), qui fut l’un des premiers cafés-téléphone.

Le Grand Café et sa déco Art Déco.
Le Grand Café et sa déco Art Déco. (office de tourisme de Moulins)

Eléonore et Zélie dans les rues de leur ville, Moulins, dans l\'Allier (03).
Eléonore et Zélie dans les rues de leur ville, Moulins, dans l'Allier (03). (INGRID POHU / RADIO FRANCE)