Modes de vie, France info

Cherté du logement et répercussions sur la productivité

Résultats et analyse de l'étude de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris sur la difficulté des salariés à trouver un logement, particulièrement en Île-de-France. Ces difficultés ont des répercussions sur la productivité des entreprises.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

 La CCI tire la sonnette d'alarme. Ces
difficultés de logement  sont synonymes
de  frein au recrutement, de  turn-overs plus importants, et davantage de
stress. Sans compter les questions de retard et d'absentéisme, à cause de
l'allongement de la durée des trajets.

Il faudrait construire 60 à 70.000 logements chaque année en Île de France

L'étude, qui a été dirigée par Michel Clair, commence par une phrase qui résume bien la situation : "En Île de France, les logements sont rares, ce qui les rend chers ". On aurait pu ajouter "et donc plus éloignés du lieu de travail ".

Alors commençons par quelques chiffres pour mettre la situation en perspective.Il faudrait construire 60 à 70.000 logements chaque année en Île de France, on en construit moins de 40.000. En location, le mètre-carré  vaut 43 % de plus que la moyenne nationale. Le prix moyen du logement, à l'achat, coûte 30 % de plus, mais pour une surface moindre.

Autre chiffre : un francilien met 32 minutes, en moyenne, pour se rendre à son travail, contre 17 minutes ailleurs. Chaque jour, le francilien passe donc 1h20 à se déplacer et une étude démontre que l'allongement de 5 minutes du temps de transport coûterait 5% du PIB francilien. C'est énorme.

(©)