Modes de vie, France info

Bosnie-Herzégovine : l’école coupée en deux

L’école est souvent le reflet de la société. En Bosnie-Herzégovine les élèves musulmans et catholiques sont séparés, et ne se mélangent pas. Entre Croates, Bosniaques et Serbes, la réconciliation semble impossible depuis la fin de la guerre, il y a presque 20 ans.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp)

Manon Quérouil-Bruneel, de Marie-Claire , est allée à Stolac, bourgade rurale au sud de la Bosnie-Herzégovine. Dans cette région, difficile d’oublier les 100.000 morts de la dernière guerre et les près de deux millions de réfugiés.

Stolac est dans une zone mixte où Croates et Bosniaques se partagent le territoire. S’il n’y a pas de conflit, la cohabitation reste malgré tout difficile et chacun préfère vivre dans son coin. Chacun a ses cafés, ses magasins et ses écoles, même si ces dernières sont réunies sous un même toit, explique Manon Quérouil-Bruneel.

Les élèves perpétuent les idées de leurs ancêtres, même si certains commencent à se rendre compte de l’absurdité de la situation. Le directeur de l’école n’est ni pour, ni contre car comme le personnel est multiplié par deux, en cas de rapprochement beaucoup seraient licenciés.

(© Maxppp)