Cet article date de plus de dix ans.

Amour, sexe et pouvoir ne font pas bon ménage pour les femmes

De Jules César en passant par John Kennedy, Jacques Chirac, leurs ébats sont sources de prestige. Déclinés au féminin, les attributs du pouvoir fonctionnent au contraire comme des repoussoirs. Martine Aubry, MAM et les autres ont longtemps souffert du qualificatif "d'imbaisables".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (© Maxppp)

Si pendant longtemps les femmes de pouvoir ont fait fuir les hommes, la tendance est au changement avec NKM, Rama Yade, Nadjat Vallaud-Belkacem qui usent de la carte glamour sans vergogne. Elles sont entourées d'hommes jeunes, nés après mai 1968, et l'émergence de tous les mouvements féministes. Mais tout cela reste encore fragile. L'une d'entre elles, trentenaire, résume bien la situation : "Mon côté wonder woman les attire, puis très vite je deviens une menace pour leur virilité ".

Une fois au pouvoir, les femmes ne multiplient pas autant les conquêtes que les hommes. Sans doute parce que les femmes n'ont pas la même représentation du pouvoir que leurs pairs. Les femmes veulent être élues pour être utiles pas pour être aimées.

Que font les femmes de leur puissance ?

En couple, elles la mettent souvent en sourdine. Prenant plus de mille décisions par jour elles sont contentes de baisser les armes, ce qui permet d'assurer un nouvel équilibre. A la maison, Valérie Pécresse raconte que c'est son mari qui décide de tout. Il lui fait des listes de ce qu'elle doit faire.

Dans le couple les choses évoluent aussi. Le regard sur eux a changé. ils ne sont plus obligés d'être sans cesse dans la compétition. Ils peuvent être dans l'empathie et le compagnonnage et assurer l'organisation de la maison, pendant que madame gère les affaires de la France. C'est le cas du mari de Valérie Pécresse, de NKM. Bien souvent ce sont des sportifs de haut niveau, qui comprennent la valeur du défi et du challenge.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.